{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Critique par Alain Dagnez

L’amour est dans la vigne est pas seulement.
Si vous avez aimé les Rougon Macquart, la Comédie Humaine ou la Recherche, passez votre chemin : on est pas dans la même problématique, comme on le dit pudiquement dans certains milieux.

Lire la suite
Critique par Emilie Bonnet

Histoire de cette petite sculpture et la vie de son modèle dans le Paris artistique de la fin du 19 ième siècle.

Lire la suite
Critique par Emilie Bonnet

Piétro vit à Milan. C’est un enfant de la ville. Chaque été le conduit à Grana, dans le Val d’Aoste ou son père « l’amant des glaciers » l’entraine dans d’interminables et éprouvantes randonnées, la haut, toujours plus haut, jusqu’à la nausée (pour...

Lire la suite
Critique par Emilie Bonnet

La chanson débute ainsi :
« parlez-moi d’amour, redites moi des choses tendres……. »

Ces paroles en forme de supplication auraient pu être mises dans la bouche de chacun des personnages de ce roman.

Ce pourrait être une pièce de théâtre, un...

Lire la suite
Critique par Virginy Faury

Oxford, années 1660 : un lieu et une période de grande effervescence intellectuelle et politique. Robert Grove, professeur à New College, meurt dans des conditions suspectes. Une jeune fille, Sarah Blundy, fille d’un soldat de Cromwell et d’une...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Dans la catégorie roman qui vous retourne l’esprit et qui prend un malin plaisir à vous dérouter, je voudrais « Celle que vous croyez ».

Lire la suite
Critique par Martine Hamel

L'auteure, Edith Payeux, s'appuie sur le mythe de la mère Déméter pleurant la disparition de sa fille Korè, enlevée et violée par Hadès, Dieu des enfers, pour analyser l'effroyable douleur de Gabrielle qui vient de perdre elle aussi sa...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Il y a des auteurs qui nous font rêver avec des personnages extraordinaires aux destins hors normes ou avec des aventures fabuleuses jalonnées de rebondissements. Et puis, il y en a d’autres qui préfèrent s’intéresser aux petites gens à la destinée...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

La nouvelle aventure d’Harry Hole arrive dans les rayons en Octobre 2017. Un peu en retard dans les épisodes, j’ai essayé de rattacher les wagons en m’attaquant à « Fantôme ». Lorsque je débute un nouveau Jo Nesbo, je ne pars pas à l’aveugle. Je...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

J’avais entendu parler d’Antoine Bello pour sa trilogie « Les falsificateurs ». Je ne connaissais par contre ni son style ni son genre. Je me lançais donc un peu dans l’inconnu.

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

J’avais déjà croisé Johana Gustawsson au détour de quelques salons. Cette auteure toujours souriante semblait très proche de ses lecteurs et je m’étais promis un jour de lui donner sa chance.

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Encore une fois, je me lance dans un livre sans en connaître ni l’auteur ni l’histoire. Seule la maison d’édition Rouergue Noir laissait présager une nouveauté à découvrir.

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Dans les années 80/90, Hugues Pagan s’était taillé une réputation de maître du roman noir. En quelques romans, il avait marqué les esprits et je voyais son nom circuler fréquemment dans la sphère des fans du genre. Ceux-ci ont dû prendre leur mal...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Sandrone Dazieri a fait une entrée remarquée dans le monde du thriller en 2015 avec « Tu tueras le père ». Il n’en était pas à son coup d’essai, mais c’est bien ce livre, mis en lumière à l’époque par la nouvelle collection « La Bête Noire », qui a...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Si vous ne connaissez pas Charles Consigny, c’est que vous n’avez jamais écouté l’émission « Les Grandes Gueules » sur RMC. C’est un programme radiophonique où les intervenants débattent de tous les sujets d’actualité. Il y officie depuis quelques...

Lire la suite