{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Wonder

R. J. Palacio, Juliette Lê

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions PKJ

Ce qu'en dit l'éditeur

Ne jugez pas un livre sur sa couverture. Ne jugez pas un garçon sur son apparence. " Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. " Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux ?

Critique postée par :

Lindsay Hardy

Au détour du rayon jeunesse de la médiathèque, je suis tombé sur Wonder. Ayant entendu parler de l'ouvrage à renfort de bande-annonce ciné et conseillé par la sympathique bibliothécaire Lauriane, je me suis dit : et pourquoi pas ? Et bien merci Lauriane, car ce fut une belle et fulgurante lecture ! Juste, drôle et touchant, le roman est un condensé de vie mené par une construction habile au style simple et sincère. Mettre en scène un enfant au visage difforme dans une société où la différence est mal acceptée est un choix audacieux de la part de l'auteure qui en fait une leçon de vie tout à fait saisissante. Le pitch ? August Pullman n'est pas un garçon comme les autres. Atteint d'une malformation faciale depuis sa naissance, celui-ci provoque une forme de dégoût chez les autres. Entouré et choyé par ses parents et sa sœur Olivia, il manque néanmoins de rapports sociaux. Scolarisé à domicile, est venu le temps du collège... Amitiés, désillusions, violences, le quotidien d'Auggie va subir de grands bouleversements ! Les élèves seront-ils à la hauteur ?

August Pullman, alias Auggie est atteint d'une malformation faciale, c'est un fait. L'autre est qu'à sa vue, il provoque une réaction certes humaine, mais stupide : le dégoût. Ayant subi pas loin d'une trentaine d'interventions chirurgicales, celui-ci mène la vie presque normal d'un gamin de onze ans. Choyé et protégé par ses parents et sa grande sœur Olivia, il a néanmoins un meilleur ami qui malheureusement ne vit plus à Manhattan. Scolarisé à domicile, cette année ses parents l'inscrivent au collège... August, réussira-t-il à se faire accepter ? Se faire des amis ? Dans la douleur, Auggie va devoir grandir et s'affirmer.

Roman jeunesse sur la différence, celui-ci m'a tout simplement impressionné par sa fluidité, sa simplicité et sa forme, révélant un message universel : la tolérance. En abordant différents sujets comme la différence, l'amitié mais aussi l'amour filiale, R.J Palacio les subliment à travers une construction narrative à laquelle je ne m'attendais pas. Roman choral, l'auteure a fait le choix de donner la parole non seulement à Auggie, mais aussi à sa sœur et ses amis, renforçant ainsi l'empathie. De ces différents points de vue sur cette année collégiale, les regards portés sur August permettent de mieux fouiller la psychologie des personnages sans tomber dans le pathos, et ça c'est plutôt cool !

Vous l'aurez compris, Auggie va connaître des joies comme des peines, des victoires comme des défaites et subir la cruauté des enfants, mais aussi de leurs parents. De cette émouvante histoire, on en retient surtout l'humour désarmant et la solidarité qui au fil des pages prouve que l'entrée au collège, avant de symboliser la perte de l'enfance incarne dans le cas d'Auggie, le renouveau.

Alors non, je n'ai pas encore vu le film, mais ça ne serais tarder ! Alléchante, la bande-annonce semble être plutôt fidèle...bientôt un article ciné ? En attendant, passons au choses sérieuses...gourmandises ! Pour ce livre, j'ai choisi des thumb (petits gâteaux américains à la confiture ou pâte à tartiner) afin de coller au mieux aux différents protagonistes. Accompagnés d'un chocolat froid, vous voilà paré pour quelques heures de bonheur et d'émotions. A vos marque-pages !