{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

La Traversée Du Paradis

Antoine Rault

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Editions Albin Michel

Ce qu'en dit l'éditeur

  1. A l'heure où Lénine et les Bolcheviks font régner la Terreur rouge, l'espion français Charles Hirscheim, devenu l'espion allemand Gustav Lerner, est envoyé en mission en Russie. Il s'y fait passer pour un communiste. Il est en réalité à la recherche de la femme qu'il aime, Tamara, jeune danseuse de cabaret qu'il a rencontrée à Berlin et qui a mystérieusement disparu du jour au lendemain...
    Dans ce grand roman d'amour et d'aventures, Antoine Rault raconte le destin de personnages inoubliables, Allemands, Russes et Français, à travers lesquels il dresse le portrait de toute une époque : celle de l'Europe des années vingt bouleversée par la guerre et la Révolution communiste.

Critique postée par :

Yves Montmartin

Charles, choqué par l'explosion d'un obus, est amnésique. Un chef des services secrets français lui propose de devenir un espion en Allemagne. Il devient Gustav Lerner, officier allemand, aucun autre papier, aucun autre pays, un homme qui n'est pas lui, Gustav est mort et on lui a donné son identité.

Un chien n'oublie jamais l'odeur de ses maîtres, s'il était le vrai Gustav, il lui aurait fait la fête. Mais Mona l'a accueilli comme son fils, elle est veuve et vit seule, comme lui elle a tout perdu. Mais un espion à partir du moment où on a dit oui, il est lié, il doit obéir. Un agent double en activité, ou en retraite, est un traître, il peut être fusillé.

Tamara rêvait d'être une grande danseuse, elle a fini dans un cabaret. Elle revient à Petrograd pour retrouver sa mère et sa fille. Avec le temps les choses s'arrangent, elle a voulu y croire, eh bien non, il faut se rendre à l'évidence rien n'a changé, sa mère ne lui pardonne pas, sa petite fille l'ignore. L'ancienne Saint Pétersbourg, la ville des tsars est une ville morte, ruinée, la famine, le chaos, les gens sont devenus des loups pour les autres.

Dans ce roman où l'on retrouve le personnage de Charles de « La danse des vivants », Antoine Rault nous raconte une histoire d'amour sur fond de révolution communiste, l'histoire d'un homme qui ne va pas hésiter à plonger dans l'enfer pour l'amour d'une femme. Un roman d'aventures entre Hanovre, Moscou, Berlin et Saint-Pétersbourg, on y croise Lénine, Trotski, Staline, l'auteur nous décrit l'horreur du régime bolchevique et de la Tcheka la police politique qui n'hésite pas à enlever les enfants dès les premiers jours de leur vie pour les soustraire à l'influence néfaste de leur famille. L'histoire d'un homme avec sa vie atrophiée qui est condamné à ne jamais aimer, il est un fantôme à la recherche d'autres fantômes, à la recherche de son identité véritable. Allemands, Russes et français jouent une partie de poker menteur où l'Allemagne essaye de détourner le diktat du traité de Versailles en construisant des usines d'armement en Russie pour fabriquer des canons, des avions et des gaz.

L'écriture et le style d'Antoine Rault rendent ce récit très vivant. Il sait peindre avec réalisme l'atmosphère de cette époque et l'état de délabrement de la Russie après la révolution d'octobre.