{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Les enfants de Venise

Luca Di Fulvio

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Slatkine et cie

Ce qu'en dit l'éditeur

La misère radieuse d'une bande d'enfants perdus, la fille secrète d'un médecin sans diplômes, la découverte de l'amour, l'or, le sang, la boue, l'honneur... Pour son nouveau roman, Luca Di Fulvio vous emporte à Venise.
Traduit par Françoise Brun

Critique postée par :

Anthony Descaillot

Sorti de nulle part, Luca Di Fulvio a créé l’évènement l’année dernière avec son précédent livre « Le gang des rêves ». Il avait enthousiasmé la blogosphère. Toutes les critiques se rejoignaient pour porter aux cieux ce roman. Devant cette unanimité, j’étais impatient tenter l’expérience à mon tour. Lorsque la possibilité de lire sa nouvelle saga m’a été donnée, je ne me suis pas fait prier.

Avant d’attaquer ce beau pavé de 800 pages et de plus d’un kilo entre les mains, j’ai dû m’armer de courage. Mais une fois les premières lignes lues, j’ai oublié mes réticences et j’ai plongé la tête la première. L’auteur nous invite dans l’Italie du 16ème siècle où un éventail assez large de personnages est mis action. Sans abuser de descriptions mais de manière presque cinématographique, l’atmosphère de l’époque est parfaitement retranscrite et on se laisse porter par le rythme des tribulations. On alterne d’un personnage à un autre. Des rues malfamées aux palais dorés, l’histoire est toujours en mouvement, il se passe toujours quelque chose. On ne s’ennuie à aucun moment et on tourne les pages avec frénésie. De plus, toutes les péripéties ne sont pas vaines. Elles permettent aussi au lecteur de comprendre les rouages de cette période historique. On constate d’ailleurs que malgré les années, certaines choses (et pas les meilleures) n’ont pas vraiment changé. Avec cette aventure pleine de rebondissements et de sentiments, on découvre les méfaits du pouvoir, de la misère, de la religion qui mènent aux préjugés et à l’injustice.

Voilà donc un livre dynamique d’un romanesque fou. Je peux simplement regretter qu’à la fin du livre, je n’avais pas envie de quitter ce monde et tous ses acteurs très attachants. Beaucoup de fans placent cet opus un cran en dessous du prédécesseur. Autant vous dire que je prévois très rapidement de me lancer dans cette autre épopée qui semble tout aussi passionnante et divertissante. Merci à tous chroniqueurs qui m’ont ouvert les portes de ce grand romancier d’aventure !