{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Tu ne manqueras à personne

Alexis Aubenque

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions J'ai luDisponible en Ebook

Ce qu'en dit l'éditeur

A Pacific View, le jour de la rentrée des classes, Lucy, une adolescente mal dans sa peau, est retrouvée assassinée dans les toilettes de son lycée. La brutalité du meurtre met l'établissement et la ville entière en émoi. L'enquête es confiée au lieutenant Gregory Davis, dont le fils Paphae fréquente la même école que la victime. Parallèlement Faye Sheridan, journaliste tenace au San Francisco Chronicle, mène ses propres investigations et va prendre tous les risques pour qu'éclate la vérité.

Critique postée par :

Chloé Niccolo

Pas facile de s’intégrer quand on débarque dans une nouvelle ville, qui plus est, une petite cité balnéaire comme Pacific View, mais encore plus quand adolescent, on vit dans un manoir.
Pour Raphaël, le fils aîné du lieutenant Davis, ce premier jour de rentrée est synonyme de meurtre.
Le corps d’une étudiante est retrouvé sur la cuvette des toilettes du lycée, entièrement dénudé et décapité. Un maquillage imitant le sourire du Joker est peint grossièrement sur son visage.
Une scène de crime sans aucune trace de sang…

Deuxième tome et suite de la série à Pacific View.
Bien que ce nouveau roman démarre quelques semaines après avoir quitté la famille Davis, aucun souci si vous n’avez pas lu Ne crains pas la faucheuse ; celui-ci peut se lire en one-shot et l’auteur nous remet dans le contexte.

Les personnages ont sensiblement évolué, notamment celui de Faye. Sa rencontre avec un nouveau personnage va modifier sa perception de son métier de journaliste et de ce qui l’entoure.

On ne reste pas uniquement focaliser sur cette enquête. Les enfants Davis sont un peu plus intégrés dans ce roman, ce qui “casse” un peu (et de manière positive) l’histoire en cours. Toujours ces petits détails qui rendent les personnages attachants et leurs donnent un côté plus humains.

Le style par contre n’a pas changé et c’est tant mieux. Toujours ce petit côté “old school” que j’apprécie dans l’écriture, et cette façon d’amener l’histoire simplement mais en même temps, de faire en sorte que l’on ne puisse pas deviner la suite des évènements.

Si Tu ne manqueras à personne répond à certaines interrogations qui nous laissaient sur notre faim lors du premier tome, l’auteur Alexis Aubenque nous tient un peu de la même manière, en haleine avec cette nouvelle suite.

On aurait aimé en savoir un peu plus sur les secrets que cachent l’épouse de Davis ainsi que sur le manoir. Mais ça, on n’en doute pas que les réponses viendront progressivement au fil des suites à venir.
N’empêche, qu’on a d’ors et déjà hâte de retrouver la famille Davis et tous ses secrets.