{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Les garçons de l'été

Rebecca Lighieri

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions POL

Ce qu'en dit l'éditeur

Zachée et Thadée, deux frères, étudiants brillants et surfeurs doués, déploient les charmes de leur jeunesse sous l’été sauvage de la Réunion. Mais l’été et la jeunesse ont une fin, et il arrive qu’elle survienne plus vite et plus tragiquement que prévu. Rebecca Lighieri publie aussi sous le nom d’Emmanuelle Bayamack-Tam.

Critique postée par :

Anthony Descaillot

En introduction, une mère nous présente sa petite famille. Biens sous tous rapports, ses membres vivent leur petite vie tranquille, au milieu de décors paradisiaques, sans aucune ombre au tableau. Cette quiétude apparente est rapidement bouleversée par un drame terrible. Dès lors, chaque personnage va intervenir pour nous apporter sa version des faits. En alternant les narrateurs, l’auteure nous fait entrer dans l’intimité des gens. Elle ouvre alors une porte aux pensées les plus personnelles et aux secrets les plus inavouables. La haine, la jalousie, la perversité, la tromperie deviennent une réalité qui fait éclater en morceaux tout ce petit monde idéalisé.

Le roman, avec à ses acteurs particulièrement étoffés, permet aussi de démontrer l’importance des points de vue. En effet, les mêmes scènes ne sont pas vécues de la même manière, selon la personne qui les raconte. Le caractère de chacun joue un rôle important dans la suite des péripéties. Entre la mère aveuglée par un amour inconditionnel, le père menant une double vie, l’ainé torturé et pervers, le cadet bienveillant et dévoué, et la dernière, insensible et solitaire, ils apportent leur façon de penser et mettent leur grain de sel dans cette spirale tragique.

Dès les premières lignes, j’ai été emporté par cette aventure qui ne souffre d’aucun temps mort. En explosant ses protagonistes à l’adversité, l’auteure fait autant ressortir les meilleurs côtés que les pires vices de l’être humain. J’ai adoré sa manière d’aborder les relations familiales sans concession, n’hésitant pas à adapter le langage aux différents acteurs. Je garderai un très bon souvenir de cette histoire emplie d’humanité vraie, qui aurait pu être un véritable coup de cœur s’il n’y avait pas eu le dernier chapitre. En effet, le fait de passer à une voix d’enfant alors que tout le roman est très adulte, gâche un peu la tension du récit… mais ce n’est qu’un détail qui ne doit pas vous rebuter. Je vous conseille vivement ce livre parce que la dramaturgie et le suspense montent en même temps que la famille se délite et ça c’est vraiment jouissif !

https://leslivresdek79.wordpress.com/2018/02/28/371-rebecca-lighieri-les-garcons-de-lete/