{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Stupeur et tremblements

Amélie Nothomb

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Librairie générale française

Ce qu'en dit l'éditeur

Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie, sociale au pays du Soleil levant. D'erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu'au rang de surveillante des toilettes, celui de l'humiliation dernière. Une course absurde vers l'abîme - image de la vie -, où l'humour percutant d'Amélie Nothomb fait mouche à chaque ligne. Entre le rire et l'angoisse, cette satire des nouveaux despotismes aux échos kafkaïens a conquis un immense public et valu à l'auteur d'Hygiène de l'assassin le Grand Prix du roman de l'Académie française en 1999.

Critique postée par :

Manon Petiot

Quel est cet ovni ?
Huitième roman de l'écrivaine Amélie Nothomb paru en 1999, ce petit bijoux de la littérature francophone rafle prix, éloges et fait le succès de son auteure.
Amateurs d'inédit et de singularité, courez vers ce bonbon acidulé qu'est stupeur et tremblements.

Étonnant, déroutant, piquant et à la fois succulent et délicieux, c'est ainsi que l'on pourrait qualifier le huitième ouvrage d'Amélie Nothomb, qui lui a offert la notoriété qu'on lui connaît. Un roman court fort savoureux dont on se lèche les babines à chaque page. Nous connaissons l'intérêt que porte Amélie Nothomb à la culture japonaise et c'est dans cet univers à la fois étrange et intrigant qu'elle nous emmène. Dans ce récit à la première personne, elle nous raconte son arrivée dans la célèbre compagnie Yumimoto au japon. Et c'est loin d'être du gâteau ! Tout au long d'une petite année, elle raconte ses déboires pour tenter de s'intégrer aux us et coutume de ces acharnés du travail, dans un univers tout aussi impitoyable qu'absurde. Pour se faire, elle sera chargée tour à tour par tous ses odieux supérieurs de récurer les toilettes, tourner les pages de tous les calendriers des employés de son étage, faire des calculs irrésolvables et jusqu'à même dormir sur son lieu de travail !
Avec sa gouaille si particulière, pleine d'humour et de sarcasme, Amélie Nothomb nous entraîne dans une aventure délirante. Le style est simple et dépouillé, accessible à tous, l'histoire courte et inédite.
On y découvre le regard désabusé et naturel de la narratrice, qui use d'un humour et d'une autodérision sans pareille.
C'est également l'occasion de découvrir la culture japonaise, notamment au sein d'une entreprise, et d'y plonger son esprit.
Que d'éloges pour ce petit livre ! Il y a pourtant quelques faiblesses à mon goût. En effet, l'histoire n'enseigne rien, on ne tire aucune leçon, aucun apprentissage de ce récit qui manque cruellement d'un but, d'un objectif. Mais peut-être est-ce cela qui fait son charme ? De même certaines longueurs reviennent plomber l'ambiance de temps à autre, sans pour autant dénaturer le style si reconnaissable de cette grande auteure !
À lire sans modération !