{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Seuls, Tome 1 : La disparition

Bruno Gazzotti, Fabien Vehlmann

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Editions Dupuis

Ce qu'en dit l'éditeur

Dans une ville dont les habitants ont mystérieusement disparu, cinq enfants vont devoir apprendre à se débrouiller... seuls.

Critique postée par :

Lindsay Hardy

Comment résister à la bande dessinée "Seuls" ? Lorsqu'une bande de gamins se réveillent dans une ville complètement dépeuplée, il y a de quoi flipper ! Dépeuplée, vraiment ? C'est en tout cas ce que pense Dodji, Leila, Yvan, Camille et Terry, inconnus jusqu'à présent. Ils vont devoir unir leurs forces pour percer ce mystère et découvrir qui se cache derrière le masque du maître des couteaux. Si tous les adultes semblent avoir disparu, il en va de même pour les enfants. Alors pourquoi diable ces cinq là sont-ils toujours présents ? Alors que la BD cible les enfants et les ados, le film, lui, est beaucoup plus sombre. Scénario dévié de son axe, j'ai beaucoup aimé l'angle, les couleurs ainsi que le parti-pris. Introspection entre une bande dessinée et son adaptation...

"La disparition". Voilà le titre on ne peut plus simple du premier tome d'une série addictive. A Fortville, cinq enfants se réveillent seuls et désemparés. En quête d'adultes, ils vont se trouver et chercher à comprendre d'où vient ce phénomène. Avec leur personnalité propre, chacun contribue à la survie.

Dans ce premier tome, nulle action, mais un décor planté. Ne cherchez pas à comprendre ce qui s'est passé, apprenez plutôt à découvrir ses personnages.Tout d'abord il y a Leila, une jeune ado garçon manqué, bricoleuse et débrouillarde. Puis Dodji, ado souffre douleur des pensionnaires d'un foyer. L'équipe se constitue également de Camille, élève studieuse, et de Yvan, un fils à papa délaissé par sa famille. Et enfin, Terry, un très jeune garçon inconscient du drame qui se joue. Equipe au complet, ils sillonnent la ville sans se rendre compte qu'ils sont épiés...

Colorée et sympa, j'ai tout de fois été étonnée d'y voir une certaine violence. Pour que ce soit clair, il n'y a pas de meurtres ni d'effusions de sang seulement des tentatives. Contraste entre l'enfance et la situation dans laquelle ils se trouvent, les armes et les blessures tranchent net la naïveté avec laquelle j'ai débuté cette série. Les réactions tellement justes et l'habileté à s'emparer de l'espace m'ont complètement charmé, que ce soit lors de leur installation à l'hôtel ou le vole de tous les jouets et peluches par Terry. C'est vrai, que feriez-vous à leur place ? Assouvir un fantasme enfantin à posséder tous les jouets est quand même jouissif !

Les aventures de ces enfants ne font que commencer...

Autant vous le dire tout de suite, j'ai beaucoup aimé le film et doit être la seule ! Les critiques, assez mauvaises, me laissaient présager le pire mais que nenni. Oui, le scénario reprend la trame des premiers tomes. Non, il n'est pas totalement fidèle aux bandes dessinées.

Plus sombre, plus adultes aussi, le choix des acteurs est plutôt réussi tout comme le parti-pris. Le cadrage, les couleurs, l'esthétisme en général, m'ont emballé comme le suspense et la tension en cohérence avec le reste. A vrai dire, je m'étonne moi-même car il est rare que j'apprécie une adaptation, mon propre film ayant déjà été tourné dans mon esprit. Ici, il ne faut pas s'attendre à une copie conforme, mais une vision contrastée. Je ne m'attendais pas à une si bonne surprise visuelle ni à un dénouement aussi saisissant. Avis aux curieux !

Evidemment, je ne vais pas vous laisser comme ça, sans gourmandise ! Pour ce faire, j'ai choisi le gâteau patate et un thé fraises/chocolat. Un goûter régressif, au charme de l'enfance pour une lecture qui ne l'est pas tout à fait.