{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil
Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Editions Jean-Claude Lattès

Ce qu'en dit l'éditeur

Depuis que son mari a mystérieusement disparu au cours d'un voyage d'affaires en Colombie, Sarah vit seule avec son fils. Sept ans plus tard, elle reçoit le coup de fil tant attendu : Philipp a été retrouvé, libéré par ses ravisseurs. Mais lorsque l'homme identifié comme étant Philipp arrive à l'aéroport, Sarah est catégorique : ce n'est pas son mari. Pourtant, l'inconnu semble tout savoir d'elle, même ses secrets les plus sombres.
Il n'hésite d'ailleurs pas à s'en servir pour la menacer... Qui est-il vraiment ? Que veut-il ? Et, au bout du compte, qui croire ? Dans ce thriller troublant, Melanie Raabe brouille les pistes du vrai et du faux jusqu'à la dernière ligne.

Critique postée par :

Chloé Niccolo

Sept ans que Sarah s’est préparée à ce jour. A ce coup de fil qui mettrait un terme à sa vie d’avant.
Sept ans plus tôt, Philipp richissime héritier se fait enlever en Colombie lors d’un déplacement professionnel. Aucune revendication, ni rançon, rien, jusqu’au jour où Sarah reçoit un appel lui informant que son mari est dans l’avion du retour.
Sur le tarmac, l’homme que tout le monde prétend être son mari n’est pas celui qu’elle attend, il n’est ni le père de Léo, leur fils de huit ans.
Cet homme est un inconnu pour elle alors que lui, affirme tout le contraire…

Deuxième roman pour l’auteure germanique Melanie Raabe, dont la seconde partie de Sa vérité peut surprendre voire décevoir certains lecteurs dans la tournure que prend au final cette histoire.

En effet, avec ce roman qui se veut psychologique, on s’interroge tout au long des pages. On suppute, on émet des hypothèses car on ne sait pas trop où l’auteure veut nous emmener. Entre Sarah qui veut savoir qui est cet homme sous son toit et Philipp qui affiche deux visages, celui de l’otage qui tente tant bien que mal de reprendre une vie normale et de l’autre, l’homme mystérieux et manipulateur qui veut connaître la vérité.
Mais quelle est Sa vérité au final ? Un retournement de situation inattendu, un twist qui nous scotche sur place ou un “tout ça pour ça” ?
Comme je le mentionnais plus haut, l’épilogue peut dérouter. Bien qu’elle ne soit pas époustouflante, elle surprend car Sa vérité se termine avec un côté “histoire d’amour”. On aime ou on n’aime pas…

Un roman qui au final interroge (si on creuse plus profondément) sur les questions qui touchent au couple : connaît-on vraiment la personne qui a partagé notre vie ? Peut-on reprendre une relation après tant d’années d’absence, surtout après un si long traumatisme ?