{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

L'homme qui s'envola

Antoine Bello

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Gallimard

Ce qu'en dit l'éditeur

Walker a tout pour être heureux. Il dirige une florissante entreprise au Nouveau-Mexique et sa femme, la riche et belle Sarah, lui a donné trois magnifiques enfants. Et pourtant, il ne supporte plus sa vie. Entre sa famille, son entreprise et les contraintes de toutes sortes, son temps lui échappe. Une seule solution : la fuite. Walker va mettre en scène sa mort de façon à ne pas peiner inutilement les siens.
Malheureusement pour lui, Nick Shepherd, redoutable détective spécialisé dans les disparitions, s’empare de son affaire et se forge la conviction que Walker est encore vivant. S’engage entre les deux hommes une fascinante course-poursuite sur le territoire des États-Unis. En jeu : la liberté, une certaine conception de l’honneur et l’amour de Sarah.
L’homme qui s’envola, balayé par le grand souffle de l’aventure, est aussi un récit pénétrant sur la fragilité des réussites humaines.

Critique postée par :

Anthony Descaillot

J’avais entendu parler d’Antoine Bello pour sa trilogie « Les falsificateurs ». Je ne connaissais par contre ni son style ni son genre. Je me lançais donc un peu dans l’inconnu.

L’action ne se situe pas dans les salons mondains entre écrivains ou dans le petit monde de l’intelligentsia parisienne. Le texte n’est pas une introspection égocentrique ou une analyse familiale. Non, rien de tout ça ! Car contrairement à beaucoup d’auteurs français, Antoine Bello se contente juste de nous raconter une histoire.

Le livre est composé de deux parties. Dans la première moitié, le contexte est posé. L’auteur nous décrit la vie de l’acteur principal pour que l’on puisse appréhender tous les évènements qui l’ont poussé à vouloir disparaître. Alors qu’il a une destinée à laquelle beaucoup de gens rêveraient, il décide de tout laisser derrière lui. Bien développée, cette mise en situation permet à Antoine Bello de mettre le lecteur en empathie avec Walker. Il le réussit d’ailleurs très bien. Au début de l’histoire, sa vie rêvée est un peu agaçante mais en se mettant à sa place, on apprécie de plus en plus le personnage et comprend finalement les raisons de sa décision.

Dans un second temps, on va être témoin d’une chasse à l’homme. Alternant entre trois points de vue, Walker, sa femme et le détective chargé de le retrouver, le récit nous fait vivre ce jeu du chat et de la souris où tous les coups sont permis afin d’arriver à leurs fins respectives. L’auteur utilise parfaitement ce changement de perspective qui nous ouvre les portes des différents camps. On comprend d’autant mieux les motivations de chacun et ainsi leurs actes.

On a affaire à un vrai conteur d’histoires et c’est très agréable de se divertir, tout simplement. Même si certains éléments sont sûrement autobiographiques, Antoine Bello invente un univers et une aventure fictive passionnante qui m’a permis de m’évader. Un auteur à suivre !