{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil
Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Editions du Rocher

Ce qu'en dit l'éditeur

C'est l'histoire d'un couple qui se sépare, d'une famille qui explose. Il y a un homme veule et une femme digne, des éperdus et des chairs à plaisir, des enfants manipulateurs. Il y a de l'amour, du sexe, de la violence, du désir, de la bêtise, du gâchis, des fuites, des trouilles bleues, du hasard taquin, des magasins de parfumerie, du skate-board, une poire de vitesse, des mensonges, un voyage, du chic et une boutique pour dame.
Du tragique, des drôleries, de la fatalité. Soluto vit au Havre. Redites-moi des choses tendres est son premier roman. Il a publié un recueil de nouvelles au Dilettante en 2013, Glaces sans tain.

Critique postée par :

Emilie Bonnet

La chanson débute ainsi :
« parlez-moi d’amour, redites moi des choses tendres……. »

Ces paroles en forme de supplication auraient pu être mises dans la bouche de chacun des personnages de ce roman.

Ce pourrait être une pièce de théâtre, un vaudeville avec des portes qui claquent, des gens qui se croisent, se mentent,trichent ou s’invectivent
Ce pourrait être un film au suspense montant crescendo et à la fin…….
Et si ce n’était que l’histoire ordinaire, d’une famille, presque ordinaire ?

Eugène le père marié à Barbara, deux enfants, Aline et Julien, deux maitresses, Wendy et Francine. Bon Job, chef d’agence dans une boite de téléphonie.
Il est lâche, veule, menteur, mesquin. Ses enfants le détestent, sa femme l’ignore.
Les choses auraient pu en rester là si Eugène n’avait pas envoyé ce mail, s’il avait refusé sa promotion.

Tout aurait pu continuer ainsi si le téléphone de Barbara n’était pas réapparu.
Aline et Julien auraient probablement poursuivi la recherche de sensations illicites puis auraient dépassé leur adolescence.
Mais pas de si, ici…
Tout arrive, tout s’enchaine inexorablement, personne ne sera épargné à l’exception pourtant, la morale est sauve, de la seule qui sache parler d’amour.

Roman à tiroirs que le lecteur a hâte d’ouvrir et dans chacun d’eux une surprise.
Tout est improbable, tout est possible. C’est trop, mais pourquoi pas, tout n’est-il pas toujours affaire de circonstances et d’opportunités ?