{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Le petit terroriste

Youssef Souleimane

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Flammarion

Ce qu'en dit l'éditeur

L'histoire de vie d'un enfant syrien élevé dans un milieu salafiste. Contraint à l'exil, il sera partagé entre deux civilisations et deux langues.

Critique postée par :

Yves Montmartin

La veille de Noël, les services secrets sont venus chez lui, ils ont fouillé toutes les chambres. Il a compris que la Syrie était pour lui une terre morte. Marcher en file indienne, pendant des heures, à la suite du passeur, jusqu'à la frontière avec la Jordanie, bienvenue, vous êtes des réfugiés ! Quand le régime de Bachar- al- Assad sera renversé, c'est sûr, il reviendra chez lui. Arrivé à paris, il apprend la langue en écoutant Brel et Piaf, il se familiarise avec la vie quotidienne des Français, en regardant "Plus belle la vie".

L'auteur nous surprend, ce qui semblait être le récit d'un homme déraciné forcé à l'exil, se transforme en une réflexion sur l'islam. À travers ses souvenirs d'enfance et d'adolescence, Omar Youssef Souleimane nous fait part de ses interrogations. En Arabie Saoudite, où ses parents salafistes se sont expatriés pour trouver du travail, après les attentats du 11 septembre, voyant l'admiration de ses parents pour d'Oussama Ben Laden, il rêve de devenir un petit terroriste, mais Omar est un enfant travaillé par de mauvaises pensées, qui en vient à douter de l'existence du paradis et de l'enfer, qui ne ressent pas la présence d'Allah dans sa famille. Il ne souhaite pas coucher avec soixante-douze vierges au paradis, mais rêve d'aller en enfer rejoindre Platon, Einstein ,Aragon et Marilyn Monroe, jusqu'à devenir un apostat.

Les chapitres très courts et l'écriture qui parfois se teinte d'humour donnent un ton léger à ce récit qui aborde pourtant des sujets graves et importants sur fond de liberté, toutes les libertés y compris celle de critiquer la religion. Dommage que le livre soit aussi court, en tant que lecteur j'ai eu l'impression de ne pas avoir cheminé jusqu'au bout de la pensée de l'auteur. D'autant plus que de nombreuses pages sont consacrées à une description étape par étape du pèlerinage à La Mecque.