{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil
Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Robert Laffont

Ce qu'en dit l'éditeur

Fin du programme Genesis dans 1 mois... 1 jour... 1 heure... Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau. Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d'un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre. Elle est prête à mourir pour sauver le monde. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité.
Mais en est-il encore temps ? Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer. Le troisième tome suffocant du thriller spatial de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire.

Critique postée par :

Pomme Rouge

« Ce qui compte, ce n’est pas seulement la quantité de personnes qui survivront : c’est aussi la qualité de cette survie.. »

Attention, risque de spoilers sur les tomes précédents !

Après cette fin magistrale du tome 2, nous nous retrouvons enfin dans le tome 3. Après que Léonor ai reçu cette révélation de Marcus qui l’assomme d’un grand coup ! Mais que dire de cet avant dernier tome dans lequel il se passe tant de choses. Les pionniers sont toujours sur Mars, sauf que la trahison de Marcus les choquera tous. Nous finirons par suivre le premier procès de Mars, à l’abris des caméras.

Hormis Marcus, il y aura également des révélations concernant Serena, qui ne feront qu’augmenter notre haine envers celle-ci au fur et à mesure que les lignes défilent.

Pourtant, comment vous expliquer tous les sentiments qui nous traversent en lisant ce livre ? Étonnement, surprise, déchirement. On a l’impression d’être à la place de Léonor, de ressentir ses sentiments. Ce qui rend ce livre plus vivant, plus beau et puissant. Elle est soit disant cette « machine à certitude » qui pourtant depuis le début de phobos ne cesse d’être incertaine.

Dans ce tome trois on sent les retournements de situation venir, mais ce que je trouve bien fait, c’est qu’on a beau s’imaginer le type de retournement qui va arriver, au moment venu, on est toujours surpris et emplis de différents ressentis.

Dans ce livre le temps passera très vite. Autant dans les premiers tomes, nous avons environ traversé un an, sauf que là nous traverseront plus d’une année en un livre !

J’aime énormément l’écriture de Victor Dixen, d’autant plus que nous ressentons dans ce livre qu’il essaie de parler des divers complots politiques qui peuvent avoir lieu dans la réalité à travers ce livre.

En conclusion, ce livre est bourré de rebondissements et d’événements marquants. Nous nous attachons de plus en plus aux pionniers et détestons encore plus Serena. J’ai hâte de voir ce que nous réserve le dernier tome !

https://lapommequirougit.wordpress.com/2018/01/08/phobos-3-victor-dixen/