{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Couleurs De L'Incendie

Pierre Lemaitre

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Editions Albin Michel

Ce qu'en dit l'éditeur

Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d’un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l’adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d’intelligence, d’énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui va ravager l’Europe.

Couleurs de l’incendie est le deuxième volet de la trilogie inaugurée avec Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013, où l’on retrouve l’extraordinaire talent de Pierre Lemaitre.

Critique postée par :

Yves Montmartin

1929, la disparition du banquier Marcel Pericourt survient à une époque inquiétante tant sur le plan économique que politique.

Madeleine, sa fille, divorcée, a trouvé une solution fonctionnelle, faire de son amant André, le précepteur de son fils Paul, âgé de 7 ans, un enfant timide et bègue.
Le député Charles Péricourt, frère du défunt, n'est pas d'une intelligence supérieure mais c'est un malin et la mort de son frère peut le sortir de difficultés personnelles.

Il est prévu que Paul figure en tête du cortège funéraire auprès de sa mère. Mais Paul est allongé sur le dos, du sang coule de ses oreilles, il vient de s'écraser du deuxième étage sur le cercueil de son grand-père. Paul s'est brisé la colonne vertébrale, il ne remarchera plus jamais.

A-t-on poussé Paul et pourquoi aurait-on fait une chose pareille ?

Avec une écriture fluide et limpide, Pierre Lemaitre nous conte l'histoire d'une vengeance froide et inhumaine, la vengeance d'une femme et d'une mère flouée par l'homme de confiance de son père avec la complicité d'un oncle cupide, trahie par une employée devenue sa confidente et humiliée par un ancien amant dont la seule ambition est de devenir journaliste. Un ouvrier sera l'instrument de son impitoyable rancune.

Ce nouveau roman de Pierre Lemaitre ressemble aux plus belles pages d'Emile Zola, il a le talent de nous faire revivre cette période d'entre-deux guerres à travers des personnages d'une grande force. Les trafics d'influence, les petits arrangements entre amis, les magouilles, le boursicotage nouveau sport à la mode, les scandales bancaires,les fraudes fiscales les pratiques douteuse de la presse, l'auteur dénoncent les milieux d'affaires et de la politique, et ceux qui les fréquentent. A travers Paul nous vivons aussi la montée du nazisme en Europe avec ses terribles lois d'exclusion, ainsi que les débuts de la publicité et sa force de persuasion.

Une intrigue efficace et bien documentée, une galerie de personnages qui recréent cette période trouble entre deux conflits, un roman qui met en avant, que 80 ans après, bien des maux de notre société sont bien encore présents. Une vraie réussite, un gros coup de cœur.