{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Petit manuel à l'usage des poètes hésitants : De la lecture

Nouvelle postée par :

Samuel-Hervé

̶ J'aime la poésie, je pourrais vous en parler durant des heures ! ̶ Et quels sont les poètes qui vous inspirent ? ̶ Oh vous savez j'écris de la poésie alors je n'ai pas vraiment le temps d'en lire. Et je ne me retrouve pas dans la poésie actuelle.

L'interview ne sera jamais publiée, ou le sera et vous attirera les foudres de vos confrères. Un suicide littéraire en somme. Imaginez si tout le monde faisait pareil que vous ? Oh pardon, c'est déjà le cas. Si vous vous contentez de vos œuvres, qui lira celles des autres ? Qui lira les vôtres ? Vous l'aurez compris, cet article s'adresse d'avantage aux poètes publiés ou qui souhaitent l'être qu'aux poètes qui gardent leurs écrits pour eux (et qui peuvent être aussi voir plus talentueux, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !). Mais revenons à nos moutons. Le problème de la poésie, c'est qu'elle est boudée par les lecteurs mais par les poètes également ! Un comble. La lecture d'œuvres poétiques devrait pourtant être une activité du poète, qui y engage aussi une part de sa réussite. La poésie est une affaire de style, de rythme, d'émotion mais aussi de tendance. Aujourd'hui, les revues littéraires et les maisons d'édition ne recherchent plus de beaux sonnets lyriques, tout cela a été vu et revu bien avant notre naissance (ce qui n'est pas une raison pour les éviter à tout prix). Non, aujourd'hui l'heure est aux rythmes saccadés, aux verts courts et non-rimés. Chacun se fera sa propre opinion sur ce style contemporain qui est loin de plaire à tous. Quoi qu'il en soit, pour être publié, il faut entrer dans un cadre que d'autres ont fixés pour vous. Et voilà tout l'intérêt de la lecture : identifier les tendances et les styles actuels et porteurs. A vous ensuite de ne pas vous renier, d'écrire dans un style qui vous est propre des choses originales qui vous plaisent. Là est toute la difficulté, il faut trouver le bon dosage entre ce que l'on attend de vous et ce que vous vous voulez exprimer. Dans ce sens, la lecture ne doit pas devenir un piège, un modèle à calquer ou pire, à plagier ! Elle doit surtout vous donner des pistes et une sorte d'ambiance du temps. La lecture est aussi l'occasion de découvrir des styles et des genres littéraires dont vous ne soupçonniez même pas l'existence. Le pantoun malais par exemple, vous connaissiez ? Et bien moi non plus, jusqu'à la lecture de la revue Pantouns de Pantoun Sayang, l'Association Française du Pantoun. Découvrir des revues, c'est aussi une chance pour vous de pouvoir un jour y être publié, et cela fonctionne de la même manière avec les maisons d'édition. Si vous ne vous intéressez jamais aux différents acteurs du monde de la poésie, vous n'y serez pas intégré. Et qu'est-ce que la poésie, sinon un formidable partage entre des univers dissociés qui n'étaient pas destinés à se rencontrer ?

IMG-20130802-00101