{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Autre monde, 5 : Oz

Maxime Chattam

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions A. Michel

Ce qu'en dit l'éditeur

La guerre avec les Cyniks terminée, les Pans se croyaient enfin en sécurité. Mais Entropia se rapproche inexorablement et rien ne semble pouvoir arrêter sa course dévastatrice. Rien, sauf peut-être la réunion des Coeurs de la Terre. Pour L'Alliance des Trois, c'est la mission de la dernière chance. Objectif : l'Europe, dont on est sans nouvelles. Mais que reste-t-il, là-bas, de l'ancien monde? Le sort d'Autre-Monde est en jeu...

Critique postée par :

Pomme Rouge

Attention, risque de spoiler sur les tomes précédents !

Dans le dernier tome, Matt, Tobias et Ambre s’apprêtaient à partir pour l’Europe, afin de trouver le deuxième Cœur de la Terre. Lorsqu'ils partent, ils sont pleins de questions, pleins de peurs, mais ils y vont, car cela reste leur dernier espoir de tous les sauver.

On va également retrouver le buveur d’innocence, qui précédemment avait pris la fuite, mais qui cherche toujours à faire descendre l’alliance des trois. On le sait, entendre parler de lui dès le début du roman n’augure rien de bon pour nos héros.

Dans ce roman, le message écologique est encore plus présent que dans les tomes précédents. On sent l’investissement de l’auteur vis-à-vis de l’écologie.

Gageule et les tourmenteurs ainsi que la brume d’Entropia n’ont pas dit leur dernier mot ! Ils sont toujours aussi effrayants et me donnent des sueurs froides, rien qu’en pensant à eux.

Ils arriveront en Europe, l’accueil sera-t-il chaleureux ? On se doute bien que les adultes ou plus exactement les Cynicks, doivent porter également une haine des enfants, pourtant, personne n’est préparé à l’horreur à laquelle ils vont faire face, une horreur bien pire que celle des Cynicks en Amérique.

Plusieurs fois, Maxime Chattam nous montre de façon détourner, qu’en faisant oublier le passé et perdre la mémoire aux adultes, ces-derniers finissent inévitablement par reproduire les mêmes erreurs.

Tout le long, le périple des jeunes Pans est palpitant. Tout en restant assis, nous avons l’impression de voyager avec eux et de partir dans des aventures tous plus folles les unes des autres.

Puis cette fin… qui nous montre de l’horreur qui dégoûte, qui écœure, qui nous donne envie de pleurer ! Une fin déchirante, triste et où l’espoir se dissipe, mais qui pourtant nous laisse pleins de questions en tête.

En conclusion, j’ai beaucoup aimé cette traversée de l’Atlantique et ce voyage en Europe, qui fut remplis de rebondissements, de peur, d’appréhension et d’émotion. Il me tarde de lire le prochain tome, car cette fin est plus qu’intrigante.

https://lapommequirougit.wordpress.com/2018/02/19/oz-maxime-chattam-autre-monde-5/