{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Ma mère ne m'a jamais donné la main

Thierry Magnier, Francis Jolly

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions le Bec en l'air éditions

Ce qu'en dit l'éditeur

«Je regarde mes pas se dessiner sur le sable. Et je me demande si ce n'était pas Carole qui détruisait nos châteaux, je l'avais déjà soupçonnée à l'époque. Ses empreintes sur mon oeuvre, mais pour quelles raisons ?» Un homme doit retourner sur les lieux de son enfance pour y régler une succession. Accompagné de son meilleur ami, il débarque dans un pays lointain qui fut le théâtre d'événements meurtriers. Il y retrouve les vestiges de la grande maison où il vivait dans le faste d'un décor colonial, et le souvenir des jeux partagés sur la plage avec Carole, sa soeur jumelle, avec qui il n'entretient désormais plus aucune relation. Bientôt, ce voyage qui devait n'être qu'une formalité va mettre au jour des mystères enfouis. Saisi par la force des paysages de son enfance et par l'inquiétante étrangeté de la maison, le narrateur entre dans le monde des fantômes. Thierry Magnier s'appuie sur les photographies oniriques de Francis Jolly pour plonger le lecteur dans un univers aux confins du réel. Formes et lumières se dilatent au fil des images pour redessiner les contours d'un territoire perdu, qui mènera le héros jusqu'au bout de ses obsessions.

Quelle baffe que ce court roman de Thierry Magnier, publié aux éditions Le bec en l'air ! Et pas la petite baffe, non, mais l'énorme claque qui m'a atteint au plus profond, tout simplement parce que ce livre m'a touché dans mes blessures les plus secrètes, ces mêmes blessures qui, aujourd'hui, sont pour moi des moteurs de mon quotidien comme, la nuit venue, des angoisses qui me réveillent, terrifié... Peut-être parce-que, à moi aussi, ma mère n'a jamais donné la main, n'a jamais montré cette tendresse qu'enfant, j'attendais désespérément...

Thierry Magnier, si vous ne le connaissez pas, est éditeur jeunesse pour la maison d'édition qui porte son nom, mais également pour les collections jeunesse des éditions Actes Sud. Il est, personnellement, un éditeur jeunesse qui me passionne, notamment par l'audace et le subtilité de ses publications. A l'heure où certains éditeurs jeunesse se perdent dans des licences faciles et abêtissantes, Thierry Magnier, au travers de sa maison d'édition, a toujours su faire preuve de choix à la fois passionnants et audacieux.

Avec Ma mère ne m'a jamais donné la main, Thierry Magnier signe un roman à la fois très beau et douloureux... Coupé de sa famille depuis de nombreuses années, il est appelé dans son village natal pour régler les affaires de sa mère morte depuis un an... Accompagné dans ce retour aux origines par un ami, comme pour se donner du courage, le narrateur débute un formidable travail de remémoration, un travail sur cette souffrance subie enfant, une souffrance non due à la violence, mais bien plus insidieuse... Une souffrance causée par l'indifférence d'une mère adorée...

Par ce travail de mémoire, notre narrateur explore ses blessures, ses détresses, mais aussi les racines les plus profondes de ce qu'il est, bien des années après, devenu...

Ce roman m'a touché, je le répète, parce que je l'ai vécu, parce que mon histoire est aussi cette histoire, cette violence d'autant plus monstrueuse qu'elle demeure invisible, l'indifférence que peut subir un enfant de la part des personnes qu'il aime, à juste titre, le plus au monde. Et au delà de l'histoire, de l'expérience vécue, il y a également un style, le style délicat et sobre de Thierry Magnier, qui fait de ce roman une merveille aussi délicate à effeuiller qu'une névrose sur le fauteuil d'un psychanalyste...

Une pépite délicieuse et confidentielle, délicieusement illustrée par les photographies de Francis Jolly.

Ma mère ne m'a jamais donné la main - Thierry magnier Ma mère ne m'a jamais donné la main est publié aux éditions Le Bec en l'Air Ma mère ne m'a jamais donné la main n'est pas disponible au format Ebook

Critique postée par :

Julie R