{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Lumikko

Pasi Ilmari Jääskeläinen, Martin Carayol

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions 10-18

Ce qu'en dit l'éditeur

Au sein d'un petit village finlandais prospère une étrange société littéraire composée de neuf écrivains réunis autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d'une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l'intimité de cette société – grâce à un Jeu aux règles complexes permettant d'arracher la vérité aux membres de la société – Ella, une jeune professeur de finnois aux ovaires déficients, découvre le sombre secret de leur inspiration.
Pendant ce temps, Laura Lumikko disparaît, tandis qu'une étrange peste semble s'être abattue sur les livres de la bibliothèque : certains livres voient leur fin subtilement s'altérer... Avec une écriture pleine d'ironie, Pasi Ilmari Jääskeläinen nous invite dans un univers trouble, progressivement étouffant, qui n'est pas sans rappeler celui déployé dans la série Twin Peaks de David Lynch, et réussit la gageure de créer une atmosphère à la fois drôle et inquiétante.
A la fois conte initiatique, hommage à la mythologie finnoise et thriller sombre et angoissant, ce roman polymorphe constitue avant tout une réflexion acérée sur la position de l'écrivain dans la société et sur la nature de l'inspiration.

Critique postée par :

Lindsay Hardy

Depuis plus de six mois dans ma PAL, ce livre se devait d'être lu. Avec sa couverture mystérieuse et un résumé qui l'est encore plus, ce roman était à coup sûr une bonne lecture hivernale. Un peu déconcertée par un début énigmatique, j'ai vite était sous l'emprise de la magie nordique. Entre folklore et société littéraire secrète, l'auteur m'a baladé entre rêve et réalité, entre passé et présent, pour créer une histoire digne d'un conte. Quoi de mieux pour débuter qu'une peste littéraire qui altérerait la fin des livres ? Impossible ! C'est ce qu'essaie de découvrir Ella, une jeune professeur de finlandais revenue dans son village natale, où règne la maîtresse de la littérature fantastique enfantine : Laura Lumikko. Intriguée par sa découverte, celle-ci ne se doute pas un instant de ce qui l'attend... Alors, êtes-vous prêt à pénétrer l'univers ensorcelant de Pasi Ilmari Jaaskelainen ?

Il existe à Janiksenselka en Finlande, une étrange et mystérieuse société littéraire présidée par Laura Lumikko, célèbre auteure jeunesse. Composée de neuf écrivains, Ella, jeune professeure de finnois revenue dans la région, est contre toute attente promue dixième membre ! Troublée et curieuse de pénétrer ce cercle restreint, elle ne va pas tarder à y déceler des secrets pour le moins inavouables... Alors qu'elle tente de comprendre quel étrange mal contamine les livres de la bibliothèque, lors du gala d'ouverture intronisant la professeure, Laura Lumikko disparaît subitement, emportée par une tempête...à l'intérieur même de sa demeure ! De cet événement, Ella va tenter de percer à jour les membres du groupe...

Quel étrange roman que celui-ci ! Littéraire et fantastique, j'ai littéralement été happée par cette atmosphère froide teinté de folklore nordique. Complètement décalé, ce récit à la particularité d'osciller entre rêve et réalité, abattant un voile opaque sur l'évidence des faits.

Doté de personnages intéressants et complexes, il y a tout de même une barrière, une distance que l'auteur dresse avec le lecteur. Jamais totalement sûr de ce qui s'y passe réellement, j'ai dû relire quelques passages pour comprendre où il voulait m'emmener.

Des réponses aux questions soulevées tout au long du récit, il n'y en a pas forcément et c'est bien ça qui est tout de même frustrant. Pour moi, il s'agit d'un roman ou le flou est un élément important, presque l'intrigue elle-même. Entre histoire pour enfant et sérieux de la vie adulte, j'ai globalement adhérer, me laissant toutefois dubitative quant au message de l'auteur.

Merci aux éditions Fleuve pour ce roman qui m'a fait voyager en Finlande et...dans un autre univers ! Après le froid, place au réchauffement et quoi de mieux qu'une apple-pie encore tiède et son chocolat chaud à la cannelle ?