{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Les innocents

Robert Pobi, Arnaud Baignot

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Sonatine éditions

Ce qu'en dit l'éditeur

Son corps est une cartographie de la violence, son âme, une nébuleuse fort sombre. L'inspectrice Alexandra Hemingway n'hésite pas à prendre tous les risques. Habituée aux noirceurs les plus effroyables de l'âme humaine, elle pensait avoir tout vu. Chargée d'enquêter sur le meurtre d'un enfant retrouvé dans l'East River les pieds sectionnés, elle découvre qu'elle n'a pas connu le pire. Robert Pobi a longtemps travaillé dans le monde des antiquités avant d'écrire.

Critique postée par :

Chloé Niccolo

Alexandra Hemingway inspectrice aux Homicides violents, débute mal cette nouvelle journée.
Elle découvre qu’elle est enceinte, on tente de lui voler sa vieille voiture et elle vient d’être appelée sur une nouvelle scène de crime. Le corps d’un enfant de 10 ans vient d’être retrouvé dans un parc de Manhattan les pieds sectionnés. Une affaire de pédophilie vieille de plus de 30 ans refait surface, et tout porte à croire que Trevor Deacon, adepte de petits garçons repérés via Internet est un récidiviste.
Alors que le suspect est sur le point d’être appréhendé, la Police le découvre à son domicile démembré et le réfrigérateur rempli de petits pieds congelés, mais l’enlèvement d’un nouvel enfant vient d’être signalé…

Un roman dont on ne voit pas passer les 450 pages : des chapitres courts, de la répartie dans les dialogues, des rebondissements et un jeu de fausses pistes qui nous amène à un dénouement auquel on ne s’y attend pas.
L’escalade dans l’horreur ne supplante en rien une intrigue maîtrisée du début à la fin.

Une héroïne badass perchée du haut de son mètre quatre-vingt, qui n’a pas la langue dans sa poche mais qui mange comme 4 ; très marquée par son passé, aussi bien professionnel que personnel.

Aujourd’hui, je dirais que j’attendais tout de même une fin plus percutante, même si le dénouement est très perspicace. Probablement du fait que bons nombres de livres de ce genre ont été lus avant d’attaquer Les Innocents. Il n’en reste pas moins que c’est un vrai bon thriller, classique mais efficace.