{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Le bruit de la douche

David Desgouilles

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Michalon éditeur

Ce qu'en dit l'éditeur

14 mai 2011, Nafissatou Diallo entend un bruit de douche et décide de ne pas entrer dans la chambre. En mai 2012, DSK est élu président de la République. Sa conseillère Anne Sophie lui conseille un bras de fer avec Merkel, qui conduit à la sortie de l'euro.

Critique postée par :

Arnoud

Nous sommes le 14 mai 2011. Nafissatou Diallo s'apprête à refaire la chambre 2806 du Sofitel de New York. Le casque de son MP3 vissé sur les oreilles, elle entre dans la chambre. Soudain la musique s'éteint, elle avait oublié de recharger son lecteur la veille. Elle entend le bruit de la douche qui coule dans la salle de bains. L'occupant de la chambre avait oublié d'accrocher le signe ne pas déranger à sa poignée de porte. Nafissatou Diallo, resort de la chambre et continue de vaquer à ses occupations.

Voilà le point de départ de ce roman de politique fiction. Que se serait-il passé si la femme de chambre la plus célèbre du monde avait entendu le bruit de la douche ? Que serait il advenu si Dominique Strauss Kahn ne l'avait pas croisée dans la chambre? Quelles en auraient été les conséquences pour le patron du FMI, pour la France ?

Rien ne s'est passé à New York, Dominique Strauss Kahn rentre en France et annonce sa candidature aux primaires socialistes pour les élections présidentielles. L'issue de ces primaires ne fait aucun doute. DSK sera le candidat du parti socialiste aux présidentielles. Pour s'assurer la victoire finale, il décide d'embaucher Anne-Sophie Myotte, la conseillère de Montebourg pour ratisser large. Cette dernière, économiste et fervente souverainiste, est partisane de la sortie de l'Euro.

Dans cette uchronie politique, David Desgouilles nous décrit par le menu les tractations qui se déroulent en coulisses entre les partisans des différentes mouvances au sein du parti socialiste, les réactions de l'autre camp. Toutes les têtes d'affiches du monde politique français sont présentes et le moins que l'on puisse dire est que ce monde n'est pas reluisant. L'auteur nous montre un univers dans lequel les convictions ne pèsent pas lourd quand il s'agit d'acquérir le pouvoir ou de s'assurer un maroquin ministériel. Seule Anne-Sophie paraît pure, fidèle à ses opinions, mais pour combien de temps ? Il le fait avec précision, avec un humour désenchanté. Un roman passionnant même pour les lecteurs, qui, comme moi, ne sont pas férus de politique. Le bruit de la douche est un excellent premier roman.

Le-bruit-de-la-douche Le bruit de la douche est publié aux