{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

L'aube sera grandiose

Anne-Laure Bondoux

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Gallimard jeunesse

Ce qu'en dit l'éditeur

Ce soir, Nine, seize ans, n'ira pas à la fête de son lycée.Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue,une cabane isolée, au bord d'un lac.Il est temps pour elle de lui révéler l'existence d'un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations...Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimé ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l'escalier ?Au fil d'un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial.Quand l'aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.

Critique postée par :

Lindsay Hardy

Inaugurant le Prix Vendredi, premier prix dans la catégorie jeunesse, je ne pouvais décidément pas passer à côté de ce roman. Emprunté à la médiathèque grâce à la réactivité de ses bibliothécaires, je me suis empressée de l'emprunter... pour mon plus grand plaisir ! L'aube sera grandiose, mystérieux et intimiste, aussi léger que grave, lève le voile d'un secret familial depuis trop longtemps étouffé. Tandis que Nine, seize ans s'apprête à rejoindre la fête du lycée, sa mère Titania en décide autrement. Destination forcée : une cabane isolée au bord d'un lac. Quelle est donc cette confidence qui ne peut attendre ? Pourquoi une nuit pour tout révéler ? Après ces révélations sorties des replis de la mémoire, l'aube sera grandiose...

Un nouvel élément dans la vie de Titania est en passe de bouleverser sa vie. Il est temps pour elle de révéler à sa fille, Nine, son passé trop longtemps caché. Pour ce faire, une nuit, elle l'emmène dans une cabane isolée, prête à raconter une vie refoulée où au terme, l'aube sera forcément grandiose... Une foule de questions assènent Nine : à qui appartient cette cabane ? qui sont Octo, Orion et Rose-Aimée, personnages qui doivent les rejoindre au lendemain ? Troublée de découvrir un pan de l'histoire familiale, Nine écoute tandis que Titania replonge dans ses souvenirs.

En nous proposant cette histoire obscure et originale, Anne-Laure Bondoux titille avec malice notre curiosité. Par petites touches et sur le ton de la confidence, celle-ci lève le voile d'un récit touchant composé d'un amour filial absolu. Animé de flash-back, le récit alterné de Titania nous entraîne des années 70 à 90 jusqu'à cette fameuse nuit pour un faire un roman familial teinté de nostalgie.

De son enfance, Titania raconte sa mère et les hommes qui en sont entrés comme sortis, ses frères, la solitude imposée... Puis doucement, sur la pointe des pieds, elle livre à l'abri du cocon de la cabane la terrible histoire qui se cache derrière la rencontre de ses propres parents. La subtilité des personnages, la construction intelligente et la fluidité de l'écriture confèrent au roman un aspect intime d'une grande sensibilité.

J'ai aimé l'ambiance, les interrogations parfois violentes et légitimes de Nine, le tendre épanchement de Titania, les thèmes comme le handicap ou la recherche d'identité abordés, mais aussi la force qui se dégage du noyau fraternel.

De ce roman d'une mère qui se confie, la complicité prolongée en dehors de la fiction par l'auteure et sa fille, qui y livre quelques illustrations, résonne et complète parfaitement l'objectif d'Anne-Laure Bondoux : en faire un livre moderne et délicat.

Pour pousser la lecture avec gourmandise rien de mieux qu'une verrine de poires à la mousse de cookie dough au praliné !