{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

La confrérie de la dague noire, 1 : L'amant ténébreux

J. R. Ward, Laurence Richard

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Milady

Ce qu'en dit l'éditeur

Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. A sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable... L'un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c'est à Kolher qu'il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien...

Critique postée par :

Pomme Rouge

Alors alors, que dire de ce premier tome ? J’ai beaucoup aimé ! Dès le début, l’auteur nous plonge dans son univers en nous offrant le lexique de celui-ci. En effet, nous nous retrouvons dans un monde de vampires différent de ce qu’on peut voir d’habitude et c’est plaisant.

Au début, le livre m’a énormément attirée et comme à chaque fois, avant de lire un livre je me renseigne beaucoup. J’avais vu pas mal de bonnes critiques, mais aussi des mauvaises. J’avais donc peur, comme ces dernières, d’être déçue de ma lecture. En lisant, j’ai compris pourquoi l’histoire pouvait déranger certaine personne. La romance qui a lieu entre les deux protagonistes est assez rapide, voir trop rapide, ce qui peut agacer certains d’entre nous. Pour ma part, cela ne m’a pas gêné, car j’ai pris en compte que ce n’est pas une romance entre deux humains normaux, mais entre deux vampires, je me suis donc plongée dans l’univers que nous offre l’auteur. Ainsi, j’ai pu comprendre plus aisément et accepter plus facilement qu’une romance naisse si rapidement entre ces deux personnages.

Nous suivons l’histoire de Kolher, dernier vampire de son espèce pur-sang, qui a un caractère très fougueux et qui fait bien évidemment partie de la confrérie de la dague noire. Il va avoir pour mission d’aider Beth dans sa transition en vampire, elle qui est mi-humaine, mi-vampire. Dans ce monde-là, on ne devient vampire qu’à l’âge de 25 ans lors de cette transition, or tu ne peux pas y survivre.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est qu’on suit en parallèle l’histoire avec différents champs de vision, sur différentes personnes. Ce qui rend à mes yeux l’histoire plus dynamique et intéressante.

J’ai été surprise du monde sur les vampires que nous propose l’auteur, que je n’avais vu nul part ailleurs pour ma part. Il est inspiré de ce qu’on pense des vampires dans les histoires en général, mais en y rajoutant le grain folie de l’auteur, qui a su inventer de nouvelle règle, de nouvelle façon d’être à ce monde vampirique.

En conclusion, l’histoire m’a plu dans son ensemble, ainsi que son univers. J’ai beaucoup aimé me plonger dans son histoire et suivre ses personnages et je me demande bien ce qui peut nous attendre dans le prochain tome !

https://lapommequirougit.wordpress.com/2018/02/24/lamant-tenebreux-confrerie-de-la-dague-noire-1/