{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

La jeune fille à la perle

Tracy Chevalier, Marie-Odile Fortier-Masek

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Éd. de la Seine

Ce qu'en dit l'éditeur

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives. Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. A mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville... Un roman envoûtant sur la corruption de l'innocence, l'histoire d'un cœur simple sacrifié au bûcher du génie.

Critique postée par :

Alain Dagnez

Une perle de servante.
Curieuse et magnifique idée que d’avoir bâti ce roman à partir du chef d’oeuvre de Johannes Vermeer de Delft, «la jeune fille à la perle». Voici ce que Tracey Chevalier a imaginé et ce que l'oeuvre lui a inspiré :
Griet, jeune fille, vit chez ses parents, avec sa soeur, Agnès et son frère Hans. La famille est dans le besoin depuis que le père a perdu la vue. Elle est placée chez Vermeer, le peintre, pour y faire le ménage, la lessive, les courses, en un mot : servante.

Elle découvre une famille dont la mère est Catharina. Les enfants, nombreux, se suivent de près. Cornelia est la plus agressive à son égard.
Progressivement, le Maître prend la jeune fille à son service personnel pour broyer les peintures. Progressivement, ils se sentent proches, même si jamais ça ne va au-delà. Un riche marchand, Van Ruijven, exige que Vermeer peigne la jeune fille ; il profite de certaines occasions pour tenter d'abuser d'elle. Griet fréquente et, peut-être, aime Pieter, le fils du boucher, installé sur le marché voisin.
C’est toute l'histoire. Et pourtant, son intérêt réside dans la façon dont Tracey Chevalier nous la conte. Elle nous montre l'innocence de la jeune fille face aux volontés des adultes. Elle décrit avec brio les phases de la construction du tableau. On comprend que le Maitre, souvent appelé «il» est attiré par Griet mais que son intérêt est purement artistique. On voit les rapports de force au sein de la famille et de la société. On est touché par la maturité de Griet qui raconte de façon détaillée les événements et ce qu’ elle en fait.
Le lecteur est ému de voir cette toute jeune fille se débattre parmi ces filets contradictoires et lutter pour se faire une place en son sein.
Pour cela, ce livre mérite d être lu. Griet est aussi un peu nous-mêmes.
Alain Dagnez.
Un film a été vu récemment sur Arte, assez fidèle ; La jeune fille est interprétée magnifiquement par Scarlett Johansson.