{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

La faucheuse - Livre 1

Neal Shusterman, Cécile Ardilly

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Robert Laffont

Ce qu'en dit l'éditeur

Les commandements du Faucheur: Tu tueras. Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation. Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue. Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté. Best-seller aux Etats-Unis, ce premier tome de la trilogie La Faucheuse est déjà en cours d'adaptation par les studios Universal.
Traduit par Cécile Ardilly

Critique postée par :

Laure-Anne Farguet

Les commandements :
Tu tueras
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.

MidAmerique, au milieu du 3ème millénaire.
Nous nous plongeons dans un monde où toutes formes de maladies ont été éradiquées. Les gens ne peuvent donc plus mourir de façon naturelle, et c’est là que nous rencontrons Les faucheurs. Ces hommes et femmes ont été choisis et formés avant d’aller glaner (mot correspondant à Tuer, qui semble plus agréable même si ça ne change rien à l’acte) de manière le plus juste et humaine possible, un certain nombre de personnes. Chaque Faucheur à un quota à respecter.

L’histoire met en scène deux jeunes personnes Citra Terranova et Rowan Damisch qui ont été choisi par Maître Faraday pour devenir apprentis Faucheur. Ils n’en n’ont pas vraiment envie, parce qu’être Faucheur ne leur plaît pas. L’idée de donner la mort à une personne, même en ce basant sur des critères les repousse complètement. Ils démarrent donc leur formation un peu sur la défensive et on découvre peu à peu les personnages. Seulement leur destin ne les laisse pas tranquille, et après beaucoup de barrières à franchir les deux apprentis, vont non seulement s’affronter pour la seule place d’apprentis, mais le vainqueur devra surtout glaner le perdant.
À partir de ce moment là, le livre prend un tout autre tournant et on peut découvrir les personnages sous un autre angle.

Citra est un personnage avec un fort caractère qui ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds. Je l’ai trouvé très humaine en fait, cherchant à tout prix à changer son destin même si celui-ci est inévitable. Sa quête de vérité tout au long du roman fait que je l’ai trouvée un peu attachante. Elle ne veut rien laisser tomber et veut se battre coûte que coûte contre toutes ces choses qu’elle n’a pas demandé.
Rowan m’a un peu déçu, pourtant, je trouvais au départ que c’était un garçon dont on pouvait attendre beaucoup, avec une part sombre de lui. Et j’attendais beaucoup de lui, un peu plus battant alors qu’en fait, il se laisse presque porter par l’histoire, et se perd dans ce qu’il pense et ressent. Même s’il fait tout pour essayer de changer le cours des choses, j’ai l’impression qu’il est quand même assez influençable parce qu’on dirait qu’il n’a rien à perdre.

C’était un très bon roman que j’ai adoré lire, un univers totalement différent. Et même si au début l’idée de glaner des individus comme ça me rebutait un peu, finalement l’histoire est bien tournée. Ça n’en devient pas trop sanglant et morbide. J’ai dévoré le livre en quelques heures parce que j’aime quand une histoire est originale comme celle-là, qui nous fait sortir des sentiers battus et qui nous interpelle sur ce qu’on serait capable de faire ou non dans un monde comme celui-ci. L’auteur m’a charmé et je suis maintenant très pressé de découvrir la suite avec le tome 2.