{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Inconnu à cette adresse

Kathrine Kressmann Taylor, Michèle Lévy-Bram

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Librairie générale française

Ce qu'en dit l'éditeur

Ils sont tous deux allemands. L'un est juif, l'autre non, et leur amitié semble indéfectible. Ils s'expatrient pour fonder ensemble une galerie d'art en Californie mais, en 1932, Martin rentre en Allemagne. Au fil de leurs échanges épistolaires, Max devient le témoin impuissant d'une contamination morale sournoise et terrifiante : Martin semble peu à peu gagné par l'idéologie du IIIe Reich.
Le sentiment de trahison est immense ; la tragédie ne fait que commencer...
Traduit par Michèle Lévy-Bram

Critique postée par :

Karine Raffin

Cette histoire a été écrite en 1938, par une femme. Il a d'abord été publié dans Story Magazine. En dix jours, le numéro était épuisé. Il a eu un tel succès qu'il n'était plus possible de se le procurer. On apprend dans l'introduction que "certains lecteurs admiratifs (à Hollywood) ont, à leurs propres frais, ronéotypé leurs exemplaires personnels pour leurs amis." Pendant La seconde guerre mondiale, il fut oublié jusqu'à sa réédition en 1995. Il faudra attendre 1999 pour la traduction française.

Il va vraiment falloir que je revois mes préjugés en terme de lecture.

Je n'aime pas les livres courts, je n'aime pas les nouvelles. Avec ce livre, je suis servie : c'est une nouvelle de 68 pages. Alors, pourquoi, je l'ai acheté? J'ai eu envie de le lire parce que j'ai vu passer des critiques sur une communauté de lecteurs qui ont aiguisé mon intérêt.

Martin, allemand et Max, américain juif sont amis. En 1932, Martin repart avec ses enfants et sa femme, vivre en Allemagne. S'ensuit une relation épistolaire entre les deux amis. Par leurs échanges, nous assisterons à la montée du nazisme, vue par chacun des deux hommes. Martin, au début méfiant, puis peu à peu adepte de cette idéologie. Son comportement provoquera une tragédie. L'auteure dit s'être appuyée sur des lettres existantes pour créer sa fiction.

En refermant ce livre, j'ai pensé que c'était incroyable de passer autant d'émotions en si peu de pages. Ce livre est bouleversant. Il parle de notre Histoire, d'amitié, de comportement abject, de vengeance... Il est émouvant. Et pourtant dans ces lettres, ce ne sont que des faits. Au fur et à mesure, des lettres, la tension augmente et le rythme de lecture aussi. Mais ce qui frappe le plus, c'est qu'il ait été écrit en 1938. Kressmann Taylor avait très bien analysé ce qui se passait en Europe, et ce qui allait arriver. Comme dit Nancy Huston, au sujet de l'écrivaine : "Quel dommage que son message n'ait pas été entendu".

Inconnu à cette adresse se lit très vite. Il est très court mais tellement dense en messages. C'est le genre de livres qui restent en vous. Je n'ai jamais oublié Primo Levi, je n'oublierai pas Kressmann Taylor. J'ai beaucoup de mal à vous faire passer mon engouement pour cette nouvelle, tant j'ai peur de le spoiler. Je ne peux que vous recommander de la lire au plus vite.