{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Du sang sur la glace, 2 : Soleil de nuit

Jo Nesbø, Céline Romand-Monnier

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Gallimard

Ce qu'en dit l'éditeur

Chargé de recouvrer les dettes pour le Pêcheur, le trafiquant de drogue le plus puissant d'Oslo, Jon Hansen succombe un jour à la tentation : l'argent proposé par un homme qu'il est chargé de liquider lui permettrait peut-être de payer un traitement expérimental pour sa petite fille, atteinte de leucémie. En vain... Trouvant refuge dans un petit village du Finnmark, le comté le plus isolé de Norvège, et alors qu'il est persuadé d'avoir tout perdu, Jon croise la route de Lea (dont le mari violent vient de disparaître en mer) et de son fils de dix ans, l'espiègle Knut...
Une rédemption serait-elle possible ? Mais on ne trahit pas impunément le Pêcheur. Et "rien de pire qu'une balle dont on ne sait pas quand elle va arriver"...

Critique postée par :

Anthony Descaillot

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que Jo Nesbo est un auteur de polars que je porte en haute estime. A chacun de ses livres, il sait créer une ambiance, creuser ses personnages et mettre en place une intrigue toujours maîtrisée. « Soleil de nuit » ne fait pas partie de la célèbre série policière Harry Hole. Il est le second opus d’un diptyque de romans noirs (je n’ai pas lu le premier mais il est à priori moins réussi). Alors que l’auteur nous a habitués à de gros pavés, cette fois-ci il fait dans le léger.

On suit les traces d’un individu taciturne qui débarque dans un village paumé norvégien. Venant de la ville bien différente, il n’est pas vraiment à sa place. Il fuit un monde parsemé de drogue et de violence pour aboutir dans un paysage vaste et silencieux. Au fil de son séjour, il découvre un mode de vie et de pensée à l’opposé de ce qu’il connaissait. Il rencontre aussi une communauté repliée sur elle-même, avec ses coutumes et ses secrets. Ces personnages atypiques vont lui ouvrir l’esprit et lui révéler de nouveaux sentiments. Il pourra ainsi tourner la page, échapper à son passé et partir en quête d’une autre vie.

J’ai bien aimé cette plongée dans la campagne profonde d’un personnage sorti de son contexte habituel. A travers son histoire, il confronte son quotidien à sa propre nature. Petit à petit, il s’adapte à l’environnement et tente de se fond dans le décor. L’auteur nous livre un roman plus intimiste qu’à l’accoutumée. Le scénario n’est pas transcendant, mais l’ambiance est bien au rendez-vous. J’ai juste un petit bémol sur la longueur du récit. Trop court, il n’est pas assez fouillé pour faire véritablement son effet. Il aurait mérité quelques pages supplémentaires afin que l’on s’imprègne au mieux des personnages. Ceci étant dit, c’est toujours un plaisir de lire un Jo Nesbo ! Ce court roman peut être une porte d’accès à l’œuvre de cet écrivain, même si je préfère ces volumes plus conséquents.

https://leslivresdek79.wordpress.com/2018/10/19/413-jo-nesbo-soleil-de-nuit/