{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil
Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Editions Payot & Rivages

Ce qu'en dit l'éditeur

Kansas, un été plus chaud qu'à l'ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l'Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l'ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s'échappent d'une cave. Des rêves de gloire naissent, d'autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l'équilibre familial.
Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu'en l'infligeant à d'autres... Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d'où ils tenteront par tous les moyens de s'extirper. Quitte à risquer le pire. Et il y a Helena... Jusqu'où une mère peut-elle aller pour protéger ses enfants lorsqu'ils commettent l'irréparable ? Après Les Loups à leur porte, Jeremy Fel aborde cette vertigineuse question dans une grande fresque virtuose aux allures de thriller psychologique.

Critique postée par :

Anthony Descaillot

Une couverture magnifique avec un visage féminin mystérieux et un titre simple « Helena », il n’en fallait pas plus pour attirer mon attention. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en ouvrant ce pavé de 750 pages (je ne lis toujours pas les 4èmes de couverture !) et je n’ai pas été déçu !

Dès le début, on comprend que l’on a affaire à un roman qui va nous bousculer. Dans cette première partie, on découvre les acteurs. De chapitre en chapitre, on passe de l’un à l’autre. Les cents premières pages nous permettent de connaitre l’environnement et le contexte qui les entourent. On découvre ces personnages fantasques issus l’Amérique profonde. Le décor bon enfant est posé.

Malheureusement ces gens sont comme des produits inoffensifs, qui mis ensemble, deviennent de la dynamite. Le hasard les fait se rencontrer et dès lors, tout part alors en vrille. La petite balade naïve américaine prend un virage radical pour devenir un terrible drame. L’ambiance devient glauque et le lecteur est entraîné à un rythme haletant dans des scènes dures et oppressantes. Rien ne nous est épargné. D’ailleurs, je préfère prévenir que certains détails assez violents pourraient en choquer certains/nes.

Mais tout ne s’arrête pas là ! A peine sorti de cette tragédie, on entre alors dans la phase roman noir. On assiste aux séquelles du drame. On suit les conséquences de cette histoire sur le destin de protagonistes. Même dans cette partie où le rythme est retombé, Jeremy Fel a le talent de nous garder en haleine. On est constamment sur le qui-vive. Les personnages sont d’une telle instabilité que l’on est à l’affût du moindre retournement de situation ou du moindre pétage de plombs.

Avec ce gros livre, peut-être un peu long sur la fin, l’auteur plonge le lecteur dans une fresque diabolique et malsaine, qui ne laissera personne indifférent. J’ai adoré participé à cette réunion de personnes névrosées et dérangées, qui au contact du danger, libèrent leurs instincts primitifs. C’est morbide et jouissif en même temps !

Je découvrais Jeremy Fel avec ce livre. Autant vous dire que je vous le recommande et que je vais suivre cet écrivain de près.

http://leslivresdek79.com/2018/09/07/405-jeremy-fel-helena/