{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Freak City

Kathrin Schrocke, Genia Català

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions la Joie de lire

Ce qu'en dit l'éditeur

Léa est une jolie fille, sourde de naissance. Mika tombe amoureux d'elle et apprend la langue des signes. Son entourage est sceptique et lui aussi commence à douter, le monde des sourds étant très différent du sien. Un roman sur l'amour et le handicap.

Critique postée par :

Lindsay Hardy

Aujourd'hui direction l'Allemagne pour une envolée adolescente particulière. Période ingrate, pleine de doutes, à la recherche de soi, mais aussi des autres. Mika et Léa nos deux jeunes héros, n'échappent pas à cet état de questionnements. Oui mais voilà, de cette rencontre Mika ne sait pas encore qu'il va pénétrer un monde totalement étranger à celui qu'il connaît : la surdité. Sourde, Léa est une énigme pour celui qui deviendra son ami. Ce handicap sera-t-il un obstacle à leur amitié ? Quel regard porte leur entourage sur cette relation ? Pour le savoir, je vous invite à lire ce joli roman à l'écriture directe où la différence est raconté avec beaucoup de simplicité tout en allant à la rencontre des préjugés. Malgré quelques incohérences et le peu d'attachement de ma part envers les personnages, il s'agit d'une histoire touchante, dépouillée d'artifices où la volonté de l'auteure se porte sur l'amour comme seule arme.

Depuis qu'il s'est fait larguer par Sandra, ex-petite amie, Mika est en pleine déprime. Adolescent dans toute sa splendeur, il n'arrive plus à vivre sans penser une seule seconde à son amour perdu. Il faut dire que Sandra, il la dans la peau. C'est donc par hasard qu'en la suivant elle et ses amies dans un nouveau café, le Freak City, qu'il va rencontrer Léa, une jolie jeune-fille qu'il a déjà croisé au détour d'une rue. Intrigué par cette dernière, la réalité va finalement lui sauter aux yeux : Léa est sourde. Dans un souci de rendre Sandra jalouse dans un premier temps, Mika assiste à des cours de langue des signes afin de communiquer avec Léa. Puis, au contact de cette dernière qu'il apprend à connaître, il tourne son regard vers un monde totalement inconnu. Est-ce le début d'une belle amitié ? Comment leurs familles vont-elles réagir ? Va-t-il se détacher de Sandra ? La différence est-elle un obstacle ?

De cette histoire d'amour particulière, où tous les codes adolescents sont mis en lumière, j'en ai retenu une belle leçon de vie. Kathrin Schrocke exploite ingénieusement cette phase critique qu'est l'adolescence pour y aborder le handicap et le rapport social. Alors que Mika est en proie au malaise lié à son âge, pourquoi n'en serait-il pas de même pour Léa ? C'est avec la justesse de son écriture que l'auteure étale tous les préjugés d'un entendant face à la surdité de Léa. En y répondant avec amusement, on découvre un monde jusqu'alors ignoré et même quelques idées reçues des deux côtés.

En écrivant sur ce thème, la romancière met le doigt sur l'exclusion, volontaire ou non, des personnes handicapées et sur une communication laborieuse. Saviez-vous que la langue des signes peut différer d'une région à l'autre ? Au fil des pages, on comprend que rien n'est impossible, que rien ne peux empêcher le rapport social, et ce, malgré l'incompréhension de son entourage.

Trop court pour moi, j'ai malheureusement eu l'impression d'être resté en surface, de ne pas avoir réellement saisi les personnages. Pourtant, tout y est, mais il me reste la désagréable sensation de ne pas m'être attaché à eux. J'ajoute avoir également remarqué quelques incohérences ce qui a gâché un peu ma lecture, je dois bien l'avouer.

Malgré tout, c'est un roman bien intéressant qui change des thèmes souvent abordés. Je conseille vraiment ce livre à tous les amateurs du genre qui veulent sortir du schéma uniquement amoureux.