{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Agatha Raisin Enquête 11 - L'Enfer De L'Amour

M. C. Beaton, Marina Boraso

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Editions Albin Michel

Ce qu'en dit l'éditeur

Qui a dit que l'amour c'était le paradis ? Plutôt l'enfer, même pavé de bonnes intentions ! A peine mariés, Agatha et James Lacey font cottage à part et s'accusent mutuellement d'infidélités. Jusqu'à ce que James disparaisse pour de bon, laissant derrière lui sa maison saccagée... Les soupçons se portent aussitôt sur l'épouse du disparu : Agatha. Décidée à se défendre et à remettre la main sur son mari, notre détective part à sa recherche, à ses risques et périls...

Critique postée par :

Anthony Descaillot

Si vous suivez un tant soit peu mon blog, vous avez sûrement cerné mes préférences sur le plan des lectures. Vous allez donc me poser la question : Pourquoi Agatha Raisin ? Je vais vous répondre. Tout d’abord, c’est une lectrice/connaissance qui me l’a conseillé alors que je lui expliquais que j’avais beaucoup aimé les livres « Poulets grillés » de Sophie Henaff. Pour elle, c’était du même genre et elle était devenue une inconditionnelle de la série. Et ensuite, je me plais parfois à sortir de ma zone de confort pour découvrir de nouveaux styles ou pour cette fois, comprendre les raisons du succès d’un ouvrage. La sortie des nouveaux épisodes d’Agatha Raisin était donc une belle opportunité pour faire coup double.

Commençant par le onzième épisode, je m’attendais à être un peu perdu. Ce ne fut pas le cas. Ce volume peut parfaitement se lire indépendamment même s’il nous manque quelques éléments. Dès les premières pages, on constate que c’est Agatha est la star du livre. M.C Beaton a créé un personnage atypique qui marque les esprits. Si je devais la définir en un mot, je dirais « nature ». En effet, elle ne se s’encombre jamais de subtilité. Elle fait et dit ce qu’elle veut, quand elle veut. Cela donne lieu à des échanges verbaux pétillants et à des scènes déroutantes. De plus, l’autrice nous détaille tous les éléments de sa vie même les plus intimes. On est au plus proche du personnage et c’est assez savoureux.

L’intrigue de cet épisode est plutôt classique, sans fulgurance. Finalement, les différentes enquêtes ne sont que des prétextes pour renouer avec la détective improvisée. La réussite de cette série repose donc sur les épaules d’Agatha, dont les fans, principalement des femmes, sont ravies de retrouver la spontanéité et fraîcheur à chaque nouvelle aventure.
L’écriture n’est pas exigeante et permet une lecture en toute décontraction. Je vous recommande ce livre pour la plage cet été, si vous voulez passer un moment sans prétention, juste drôle et divertissant.

https://leslivresdek79.wordpress.com/2018/07/09/m-c-beaton-lenfer-de-lamour/