{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil
Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Hugo romanDisponible en Ebook

Ce qu'en dit l'éditeur

Cela commence par un simple petit service - du genre de ceux que se rendent volontiers deux mères de famille. Tout oppose en apparence Stephanie, une jeune veuve sans emploi qui partage son temps entre son fils Miles et la rédaction de son "blog de maman", et Emily, une femme d'affaires sophistiquée et mariée. Elles s'entendent pourtant à merveille et ont noué, dans leur petite ville du Connecticut, une amitié aussi forte que celle qui lie leurs deux fils de cinq ans.
Et lorsqu'Emily lui demande de récupérer son fils Nicky à la sortie de l'école, Stephanie accepte tout naturellement. Mais Emily ne revient pas, et les masques tombent, les uns après les autres. Car si ni l'amour, ni l'amitié ne durent toute la vie, la vengeance ne connaît pas de limites. Et la peur non plus. "En tant qu'institutrice, j'ai tous les jours la même angoisse, terrifiante : que se passerait-il si personne ne venait récupérer l'un des enfants? Comment réagirais-je? Que se passerait-il ensuite? Je me suis servie de cette peur pour écrire Disparue." Darcey Bell "Brillant.
Un thriller psychologique qui va vous empêcher de dormir." Kimberly McCreight "Un thriller captivant, intense, plein de rebondissements. Impossible de deviner ce qui va se passer au prochain chapitre. Magnifique." Margot Livesey "Délicieusement subversif." L.S. Hilton, auteur de Maestra

Critique postée par :

Chloé Niccolo

Emily se trouve une bonne amie quand elle rencontre pour la première fois Stéphanie à la sortie de l’école. Leurs fils de cinq ans fréquentent le même établissement et sont les meilleurs amis.
Stéphanie est veuve, sans-emploi et occupe tout son temps entre son fils et son blog consacré aux super mamans comme elle. Emily elle, est mariée à Sean souvent en voyages d’affaires. Une maman sur tous les fronts, entre son emploi de cadre dans le milieu de la mode et sa vie de famille. C’est tout naturellement vers Stéphanie qu’elle se tourne lorsqu’elle doit effectuer un déplacement de dernière minute, pour faire garder son fils Nicky. Au bout de deux jours d’absence, Emily est toujours injoignable et Stéphanie est bien la seule à s’inquiéter…

Habitué(e) aux romans psychologiques, vous pensez pouvoir trouver le fin mot de cette histoire avant la dernière page ? Oubliez ! Darcey Bell va vous mener par le bout du nez.
Tout débute d’une manière très classique ; ne vous attendez pas à des retournements de situations fracassants, à des révélations coups de poing car tout est dans la lignée du déroulé de ce roman, c’est-à-dire de manière insidieuse, sournoise voire perverse. Tour à tour, un petit détail va vous faire tiquer, faisant planer le doute sur tel personnage, le mettant en position de potentiel suspect.

Original de présenter les personnages et d’introduire le début de cette histoire à travers les posts du blog de Stéphanie, véritable journal intime où elle se dévoile malgré sa soi-disant prudence envers les réseaux sociaux.
On jongle entre présent et passé où chaque protagoniste va peu à peu lever le voile sur ses secrets les plus inavouables. Par moments, la Disparue peut même vous laisser un sentiment de malaise.
Et n’oublions pas Sean, le mari un peu en retrait, qui pourrait être le déclencheur de toute cette histoire qui va prendre une tournure machiavélique.

Quoi qu’il en soit, après la lecture de cette Disparue, vous ne regarderez plus vos amies du même œil…

Un premier roman très prometteur. A découvrir.