{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Deux secondes en moins

Nancy Guilbert, Marie Colot

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Magnard

Ce qu'en dit l'éditeur

Depuis qu'un accident de voiture l'a complètement défiguré, Igor se mure dans le silence. Sa rancune envers son père, responsable de l'accident, est immense, comme sa solitude. Rhéa sombre dans le chagrin après le suicide de son petit ami. Encore sous le choc, elle ne sait plus à qui ni à quoi se raccrocher dans la ville où elle vient d'emménager. Pour l'un et l'autre, tout s'est joué à deux secondes.
Deux secondes qui auraient pu tout changer... Et pourtant, Igor et Rhéa reprennent jour après jour goût à la vie en se raccrochant à la musique. Une fantaisie de Schubert et un professeur de piano pas comme les autres vont les réunir et les mener sur un chemin inespéré. Un roman bouleversant, où un perroquet, le "thé des Sages", l'amitié et les mots apportent une douceur salutaire.

Critique postée par :

Yves Montmartin

Depuis son accident, la vie d'Igor est une peau de chagrin, pleine de cicatrices et de greffes successives. Obama, son perroquet est sa seule compagnie. Cet étrange oiseau comble le silence avec ses parents. Igor emploie toutes ses forces pour s'asseoir devant son piano, il faut éviter de perdre la main maintenant qu'il a perdu son visage.

Alex, le petit copain de Rhéa s'est jeté sous un train. Personne ne l'a compris, il ne voulait pas devenir ingénieur, ni médecin, il voulait juste créer des mélodies à la guitare. Maintenant qu'Alex est parti, Rhéa ne voit plus l'intérêt de reprendre le piano au conservatoire, personne ne prendra jamais sa place dans son coeur.

Le récit de deux adolescents blessés qui s'isolent dans leur douleur et qui vont se reconstruire grâce à la musique. Fred un professeur de piano, amateur de thé, va leur proposer de travailler, chacun de leur côté, une Fantaisie de Schubert. Mais ce morceau se joue à quatre mains…

Même si ce roman s'adresse en priorité aux adolescents, leurs parents ne seront pas insensibles à ce récit, où tour à tour, Igor et Rhéa prennent la parole pour nous confier leur mal-être, la difficulté à supporter le regard des autres, leur relation tendue avec leurs parents. Une leçon d'espoir portée par une belle écriture. Merci aux éditions Magnard Jeunesse de m'avoir permis de lire ce roman.