{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Le projet Bleiberg

David Khara

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Éd. Critic

Ce qu'en dit l'éditeur

« Depuis hier, je ne suis plus aussi sûr d’avoir envie de crever, du moins, pas avant d’avoir tiré cette histoire au clair. Et en plus, j’ai de la monnaie à rendre. »

  1. Pologne. Camp de Stutthof. Le chef suprême de la SS rencontre secrètement le scientifique en charge du plus important projet du 3e Reich.

De nos jours. États-Unis.
Jay Novacek, jeune trader new-yorkais, dépressif et alcoolique, reçoit la visite de deux émissaires de l’armée. Son père, haut gradé de l’US Air Force, vient d’être assassiné. Aussitôt, la C.I.A. dépêche une pétillante recrue pour protéger le fils du défunt.
Au même moment, près de la base de Langley en Virginie, un agent du Mossad abat un espion à l’issue d’un interrogatoire musclé. Muni de nouvelles informations, il se rend vers son prochain objectif : un certain Jay Novacek.

Venue des heures les plus sombres de l’Histoire, une terrible machination se met en branle, menaçant l’humanité tout entière.
N’est-il pas déjà trop tard pour l’arrêter ?

Critique postée par :

Anthony Descaillot

J’avais ce livre dans ma bibliothèque depuis plus de deux ans, dédicacé par l’auteur. Je l’avais rencontré lors d’un salon et l’avais trouvé sympathique et particulièrement accessible. C’est finalement ce que j’ai ressenti à la fermeture de son roman.

En effet, si vous cherchez une histoire qui se lit facilement et avec laquelle on ne s’ennuie jamais, je vous conseille de vous lancer dans cette aventure. L’écriture de David Khara est très abordable et vous ne verrez pas passer les pages. Le récit ne souffre d’aucun temps mort et les scènes d’action se succèdent avec un rythme soutenu. L’avancée de l’aventure se partage entre le passé et le présent. Toutes les mésaventures des protagonistes découlent d’événements qui se sont déroulé durant la seconde guerre mondiale. On entre donc un peu dans le drame de l’époque. Grâce aux différents flashbacks, David Khara nous plonge dans une partie de notre Histoire en y intégrant les éléments de son intrigue.
Pour ce qui est des personnages, ils sont un peu caricaturaux et n’ont pas le temps d’être approfondis mais ils m’ont beaucoup plu. Sans vraiment m’attacher à eux, je les ai tout de même suivis avec plaisir. Leurs échanges verbaux sont remplis de réparties cinglantes qui m’ont fait beaucoup rire. Comme vous l’avez compris, j’ai passé un bon moment plein d’action. C’est le genre de livre que l’on ne lâche pas jusqu’à la fin. J’ai tourné les pages avec le sourire.
Sans aucune prétention, avec un style simple, David Khara livre un premier opus vraiment intéressant et dynamique, qui pourra être le parfait compagnon sur la chaise longue de vos vacances. Ce roman est sans contrainte, légèrement prévisible mais est un représentant sympathique dans le monde du thriller d’action, que je recommanderais plutôt à un jeune lectorat.
Pour ma part, malgré quelques clichés et facilités, je retournerai avec joie aux côtés de ces héros débordants d’énergie, pour un moment sans prise de tête.