{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Critique par Lindsay Hardy

Si l'inconnue du quai n'a plus de secrets pour moi, elle l'est encore pour vous. Sans trop vous en dévoiler les mystères, le roman de Mary Kubica est sans aucun doute un bon thriller psychologique qui aborde des thèmes douloureux et...

Lire la suite
Critique par Yves Montmartin

Néa, 4 ans, une enfant disparue ce n'est pas une affaire courante, elle habite la même ferme que Stella disparue, elle aussi, 30 ans plus tôt et qu'on avait retrouvée flottant dans l'étang. Harald qui avait ,à l'époque, trouvée...

Lire la suite
Critique par Lindsay Hardy

Dystopie quand tu nous tiens ! Incontestablement livre jeunesse, il n'a néanmoins pas à rougir de ses grands frères de littérature adulte. On peut allègrement le comparer à La route de Cormac McCarthy ou encore Anna de Niccolo Ammaniti mais...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Voilà quelqu’un qui porte bien son nom. S’appeler Jérémy Bouquin quand on est écrivain, ça ne peut pas être un hasard. N’ayant jamais entendu parler de lui, j’ai voulu voir si ce hasard avait bien fait les choses.

Lire la suite
Critique par Yves Montmartin

L'inde, le pays où l'on enveloppe les nouveaux-nés dans des haillons et où l'on revêt les morts de précieuses draperies. Kilvennami un minuscule village où l'on récolte le riz.

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Je garde un souvenir assez marquant de ma première lecture d’un Jack Ketchum. Avec « Une fille comme les autres », il avait poussé la perversion à son maximum autant dans le thème que dans sa manière de le traiter. J’étais ressorti de cette...

Lire la suite
Critique par Yves Montmartin

Rodolphe Meyer a été un petit prodige du violon, brimé, puni par son père, s’il ne travaille pas assez son instrument, un père qui décide de tout, un voleur d’âme. Son enfance a été mise de côté, le rythme des concerts s’accèlère. Il a été en haut...

Lire la suite
Critique par Lindsay Hardy

Au rythme du violon de son personnage Rodolphe Meyer, Xavier-Marie Bonnot propose un roman poétique et lyrique sans toutefois quelques notes d'étranges. Plus qu'un récit sur l'envoûtement de la musique, du musicien en proie aux doutes,...

Lire la suite
Critique par Lindsay Hardy

Parfaite s'inscrit dans la lignée des bons thrillers psychologiques. Même des très bons. Caroline Kepnes nous offre un roman où l'obsession et la possession d'autrui n'ont jamais été aussi séduisantes. Le suspense d'abord...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Mon avis va être bref. Parce que ce livre est aussi court que son titre est long. Je vous laisse juger : « De quelques amoureux des livres que la littérature fascinait, qui aspiraient à devenir écrivain mais en furent empêchés par diverses raisons...

Lire la suite
Critique par Yves Montmartin

La maladie se pointe comme une invitée surprise, elle distille dans son cœur un poison qui le rend insupportable à tous ses proches. Il décide de partir pour éloigner cette maladie et Lucile son ancien amour. Il part vivre en Provence avec...

Lire la suite
Critique par Yves Montmartin

Avril 1944, Anne-Angèle, 60 ans, exerce comme infirmière dans un dispensaire à Casablanca. Un syphilitique rendu fou par sa maladie la mord sauvagement. Anne-Angèle doit se rendre, à Paris, au chevet de sa sœur Mathilde qui est dans le coma suite à...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Après Sebastian Fitzek, Eric Berg est seulement le deuxième écrivain de polars allemands que je lis. Ne connaissant ni son nom, ni son style et ne lisant toujours pas la quatrième de couverture, j’ai pris ma barque, je me suis installée sur cette...

Lire la suite
Critique par Chloé Niccolo

Philadelphie est en proie à une vague de meurtres pour le moins étrange à quelques jours de Noël…
Une jeune femme est retrouvée morte au pied d’une rivière. Assise telle une poupée, une ceinture de nylon autour de la gorge, la victime a été amputée...

Lire la suite
Critique par Yves Montmartin

Ici dans la vallée l'été n'avait pas l'air de savoir qu'il allait bientôt devoir s'en aller Personne ne lui avait rien dit et il s'était installé confortablement.

Lire la suite