{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Critique par Christelle Rastelli

J'ai connu Pierre Lemaître par "Au revoir là-haut" que j'ai beaucoup aimé, malgré un début de lecture difficile. Ayant eu envie de mieux connaitre cet auteur, j'avais mis il y a quelques semaines son dernier titre dans ma...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Certains livres passent dans vos mains et vous les oubliez de suite. D’autres marquent votre esprit pour différentes raisons. Vous pouvez au choix apprécier l’histoire, aimer l’atmosphère, vous attacher aux personnages ou accrocher à l’écriture. Et...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

J’avais lu mon premier David Vann alors que je venais de débuter ma phase de passion des livres. Je n’avais donc pas beaucoup d’expérience littéraire et son « Sukkwan Island » m’avait laissé perplexe et un peu déçu. Je l’avais trouvé plat dans la...

Lire la suite
Critique par Tatiana Fralova

« Trop différente. Trop de langue maternelle yazige. Peut-être avez-vous sous-estimé la puissance de la culture familiale, peut-être que ce qui figurait sur vos bulletins de notes, vos difficultés à vous exprimer dans un français correct au cours...

Lire la suite
Critique par lireaulit

Quelle écriture magnifique, ample, puissante, à la fois lyrique et crue, violente et sensuelle : franchement, je n’en reviens pas ! Et pourtant, j’en lis des livres, qui me plaisent d’ailleurs, souvent beaucoup même, qui sont correctement écrits...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

L’œuvre de Lionel Duroy repose en grande partie sur un ressort autobiographique. Comme vous le savez, je ne suis pas forcément attiré par ce type de livre, surtout quand j’ai l’impression que l’auteur se sert de son texte pour se décharger ou pour...

Lire la suite
Critique par lireaulit

Les Vies de papier est un roman que je vais garder bien précieusement dans un coin de ma bibliothèque, à portée de main et de regard comme le portrait d’un être cher que l’on aime avoir sous les yeux…
Oui, j’ai adoré le personnage d’Aaliya Saleh...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Même si je voulais vous dévoiler l’histoire, j’en serais incapable. « Matteo a perdu son emploi » fait partie de ces romans inclassables qui sont difficiles à étiqueter. Le contenu comme le contenant sont particulièrement atypiques.

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

J’ai rencontré Oscar Lalo à la foire du livre de Brive. Il a été vraiment accessible et plein d’entrain pour son première expérience dans le monde de la littérature. J’ai donc ouvert cet ouvrage avec une grande envie même si je n’en connaissais pas...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Pour cette rentrée littéraire, deux livres sont consacrés à la « famille Manson ». Dans « The Girls », que j’ai particulièrement aimé, Emma Cline se cantonne à nous dépeindre l’ambiance et l’état d’esprit de l’époque, en reléguant les meurtres au...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

J’ai entendu parler de Karine Tuil pour la première fois lors de la sortie de son précédent roman « L’invention de nos vies ». Je n’avais pas eu l’occasion de le lire alors je me devais de ne pas manquer le nouvel opus.

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Je n’avais jamais entendu parler de cet auteur jusqu’au jour où je l’ai découvert sur le plateau de la grande librairie. Le thème de son livre ne m’attirait pas outre mesure mais la passion avec laquelle il en parlait m’a plutôt séduit.

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Dès les premières lignes de ce roman, le lecteur est plongé au fin fond de la campagne profonde, les deux pieds dans la merde. Si le mot « merde » vous paraît choquant en début de chronique, vous n’êtes pas au bout de vos peines si vous décidez de...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Le cas Charles Manson fait encore beaucoup parler aujourd’hui. Pour preuve, deux livres lui sont consacrés en cette rentrée littéraire : Le « California Girls » de Simon Liberati se focalise sur les crimes perpétrés par la famille Manson, tandis...

Lire la suite
Critique par Anthony Descaillot

Depuis la sortie de son premier succès « Le club des incorrigibles optimistes », je n’entendais que du positif sur Jean-Michel Guenassia. Les lecteurs mettaient en avant sa grande qualité de conteur. Il était donc logique que je m’intéresse à son...

Lire la suite