{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Tous Les Hommes Désirent Naturellement Savoir

Nina Bouraoui

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions Editions Jean-Claude Lattès

Ce qu'en dit l'éditeur

"J'écris les travées et les silences, ce que l'on ne voit pas, ce que l'on n'entend pas. J'écris les chemins que l'on évite et ceux que l'on a oubliés. J'étreins les Autres, ceux dont l'histoire se propage dans la mienne, comme le courant d'eau douce qui se déverse dans la mer. Je fais parler les fantômes pour qu'ils cessent de me hanter. J'écris parce que ma mère tenait ses livres contre sa poitrine comme s'ils avaient été des enfants".
Avec Tous les hommes désirent naturellement savoir, Nina Bouraoui signe un roman envoûtant sur les origines du désir et de la violence.

Critique postée par :

Anthony Descaillot

Ce livre autobiographique alterne entre deux époques de la vie de Nina Bouraoui. Les deux récits se succèdent en petits chapitres de 2 ou 3 pages. Ils se nomment « Se souvenir » lorsqu’elle nous parle de son enfance et « Devenir » lorsqu’elle parle de son adolescence. Naviguant dans le temps, on comprend l’évolution entre les deux périodes et on constate tout le chemin qu’elle a parcouru.

Dès son plus jeune âge, elle a dû faire face aux obstacles engendrés par ses « particularités ». Son père est algérien et sa mère française, deux pays qui ne sont pas en bons termes au sortir de la guerre dans laquelle ils se sont affronté. Au gré de ses allers-retours entre les deux continents, sa famille va donc subir la violence physique et verbale du racisme quotidien. D’autre part, l’autrice découvre très rapidement son homosexualité et va devoir affronter les préjugés et surtout se battre pour exister dans sa sexualité. Le lecteur est donc le témoin de ce parcours, du développement de la chrysalide à l’envol du papillon.

Ce roman exhale un tas de sentiments qui sont parfaitement retranscrits. Grâce à une écriture aérienne et poétique, Nina Bouraoui livre un témoignage sans réserve. Elle assume à cent pour cent tout ce qu’elle incarne, avec une sensibilité à fleur de peau et met ainsi à jour tous les tabous d’hier et d’aujourd’hui.

Selon une étude scientifique récente, la lecture améliore l’empathie. Il faut donc que ce roman soit lu par un maximum de gens parce qu’il me semble essentiel, pour faire évoluer les mentalités. Si vous êtes déjà convaincu, je vous le conseille quand même fortement car vous découvrirez une plume admirable.

En conclusion, « Tous les hommes désirent naturellement savoir » m’a beaucoup plu par les émotions qu’il m’a procurées et par le message qu’il véhicule. Je lui reprocherais juste ces chapitres un peu trop brefs et le fait qu’il soit trop vite refermé. Le changement très fréquent d’époque conduit à ce que l’on oublie rapidement les péripéties. Mais l’essentiel est que j’ai découvert une vraie écrivaine qui m’a ému sur le moment, séduit par sa prose et que je retrouverai avec plaisir pour d’autres histoires.

http://leslivresdek79.com/2018/08/31/404-nina-bouraoui-tous-les-hommes-desirent-naturellement-savoir/