{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Au feu, les pompiers

Matthew Arlidge, Séverine Quelet

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions

Ce qu'en dit l'éditeur

Six incendies en vingt-quatre heures, deux morts, plusieurs blessés. Helen Grace n'a jamais vu ça. Comme si quelqu'un tentait de réduire la ville en cendres... Accompagnée de son équipe et bien décidée à arrêter. le pyromane acharné, Helen sait qu'elle ne peut se permettre le moindre faux pas : non seulement cela aurait de lourdes conséquences sur la survie des habitants, mais sa carrière serait également finie.
Pourtant, alors que Southampton s'embrase et que de plus en plus d'immeubles partent en fumée, les sombres penchants de la détective prennent le pas sur sa raison...

Critique postée par :

Chloé Niccolo

La ville de Southampton est en proie à une vague d’incendies criminels.
Tous se déclarent de façon simultanée à divers endroits. Immeubles commerciaux et habitations sont touchés.
Alors que les feux se multiplient et deviennent de plus en plus violents, le nombre de victimes civiles ne cessent d’augmenter.
Le dossier est confié à Helen Grace et à son équipe de la brigade criminelle ; avec à sa tête, un nouveau commissaire principal, qui cherche ses repères dans une équipe soudée et déjà en place.
Une affaire brûlante qui risque de réduire en cendres la carrière d’Helen Grace….

On entre instantanément dans ce nouveau roman au style plus affûté, avec des chapitres courts et rythmés, mené pour l’essentiel par des femmes.
On retrouve l’amie et collègue d’Helen Grace, le lieutenant Charlie Brooks désormais maman, qui se pose beaucoup de questions quant à son avenir au sein de la Police ; Helen Grace et une nouvelle zone d’ombre de sa vie personnelle qui risque de lui coûter son poste ; Emilia Guarinata, la journaliste teigneuse et bête noire de Grace, prête à tout, quitte à déterrer la hache de guerre pour décrocher l’exclusivité. Et ce nouveau commissaire qui semble un peu trop attentionné à l’encontre de Grace.

Si cette nouvelle série au thème qui sort de l’ordinaire peut se lire indépendamment des précédentes, les personnages eux (pour la majorité récurrents), ont un parcours personnel qui évolue au fil des différents tomes. D'ailleurs, de courts passages font références à des histoires antérieures. Pourquoi pas l’occasion de se plonger dans les débuts d’Helen Grace… ?

A première vue, tout semble cousu de fils blancs. Si M.J. Arlidge veut nous faire croire qu’il nous mène sur de fausses pistes avec, il y parvient parfaitement ; le pyromane n’est pas celui que l’on veut nous faire croire.

C’est classique et efficace. Avec une fin un poil sadique, puisque Arlidge nous donne déjà le ton du prochain opus.