{{type}}
{{genre}}
{{register}}
Retourner à l'accueil

Archer's voice

Mia Sheridan, Caroline de Hugo

Ajouter sur Collibris
Disponible aux éditions

Ce qu'en dit l'éditeur

La vie n'a pas été tendre, ensemble ils vont se reconstruire. Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu'elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu'elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance.
Un homme que personne ne voit, un homme sans voix. Archer's voice parle de la rencontre d'une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d'horreur et d'un homme pour qui l'amour est la clé de sa liberté. C'est l'histoire d'un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l'aider à retrouver sa voix. C'est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l'amour. Un roman poignant et captivant. Un héros sensuel et émouvant. Une héroïne blessée.

Critique postée par :

Pomme Rouge

J’avais souvent entendu parler de ce livre sur divers blog littéraire. A force de le voir, j’ai tout simplement eu envie de le découvrir. Je l’ai donc acquis et là ce fut une révélation !

L’histoire est celle d’une jeune femme ce nommant Bree. Elle va arriver dans le Maine, dans le but de fuir son passé, quelque chose de douloureux, qui lui est arrivé six mois plus tôt et lui provoque des flash-back à répétition. C’est alors qu’elle fera la rencontre du bien silencieux et mystérieux Archer, un jeune homme qui lui aussi a eu son lot d’épreuves dans le passé. Ensemble ils vont se reconstruire, ensemble ils vont devenir plus forts face à leur souffrance passée.

Dès le début, l’auteure arrive à nous plonger dans son histoire. Le premier chapitre est celui qui parle de Archer, mais lorsqu’il a sept ans. Nous nous plongeons alors directement dans son passé. J’ai beaucoup aimé l’alternance entre la Bree du présent et le Archer du passé. On voyageait à travers le temps. Ce roman a su me faire ressentir plusieurs sensations en même temps, sans que je puisse pour autant vous dire lesquelles exactement, tellement il y en avait.

La fin… Dans les dernières pages de son roman Mia Sheridan nous torture, c’est littéralement le cas de le dire. Elle ne cesse de nous faire l’ascenseur émotionnel. Un coup on a peur, une autre fois on est en colère, la ligne d’après on pleure et la page d’après on sourit. On ne sait pas sur quel pied danser. Jusqu’au dernier chapitre, on n’arrive absolument pas à prédire la fin, car tout s’enchaîne sans qu’on ait le temps de dire ouf.

Bree est une femme traumatisée par la mort de son père six mois plus tôt. Depuis elle ne cesse de revivre cet horrible instant dans des flash-back incessant. Elle n’en peut plus, elle va donc fuir, fuir loin de sa ville natale, de son monde, pour changer les idées, pour oublier tout ça. C’est une femme d’une forte gentillesse, qui ne fait pas attention à ce que pensent les gens. Elle se fait son propre jugement sur autrui. C’est une qualité que j’apprécie beaucoup dans son personnage. Elle est douce et délicate. C’est une femme qui essaie d’effacer ses démons à travers ce road-trip.

Archer lui est un jeune homme de vingt-trois ans, qui est perdu. C’est un homme solitaire et isolé de tout. Il a perdu sa voix étant plus jeune dans un accident. Depuis, ne pouvant parler, beaucoup de personnes l’ont pris pour étrange, voir pour un monstre. Pourtant, c’est un homme gentil et très intelligent qu’on découvre dans Archer. Il est un peu comme un enfant au niveau des relations sociales. Un enfant qui n’a jamais eu le temps d’apprendre à communiquer avec les autres, car on ne lui en a jamais donné l’occasion.

Le style d’écriture de l’auteure est assez descriptif, mais pas trop. C’est une écriture qui se lit facilement et qui s’enchaîne, sans qu’on se rende compte que les pages défilent. On dévore le livre.

En conclusion, pour moi ce roman était magnifique, il m’a chamboulé, m’a ému, m’a fait pleurer. C’est une histoire que je conseil de lire de toute urgence à toute les personnes ne l’ayant pas encore fait.

https://lapommequirougit.wordpress.com/2018/03/27/archers-voice/